Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







Industrie

Affaire LH Aviation: Mohsine Bennani se défend contre les allégations de LH Aviation France

Mohsine Bennani Karim, industriel marocain, a décidé de réagir suite aux différents articles publiés au sujet de l’affaire LH Aviation. Dans un communiqué reçu, ce vendredi 29 mai, il affirme vouloir rétablir la vraie version des faits et souhaite sa publication dans son intégralité:


Suite aux différents articles publiés sur plusieurs supports au sujet de l’affaire LH Aviation, Mr Mohsine Bennani a décidé de réagir pour rétablir la vraie version des faits afin de se défendre contre les allégations et les propos erronés publiés au sujet de LH Aviation Maroc et de sa propre personne.

Pour rappel, en février 2014, un pacte d’investissement a été signé entre M. Bennani Karim et LH  Aviation  permettant à Monsieur Bennani d’entrer dans le capital de LH Aviation à hauteur de 10% en contrepartie d’un montant de 4,06 M d’euros qui a été intégralement versé. Ce pacte prévoyait également une clause de non dilution fixée à 8,5% au profit de Monsieur Bennani Karim ainsi qu’un poste d’administrateur qu’il n’a pas eu a ce jour.

Sur le plan local, au Maroc, cet accord a abouti à la création  de la filiale LH aviation Maroc en mars 2014 dont le capital est réparti entre LH Aviation France (51%) et Mr Mohsine Bennani (49%).

L’accord initial de cette association prévoyait un versement de  3.060.000 euros en cash pour LH Aviation France, tandis que la part de Monsieur Bennani (49%) qui s’élève à 2.940.000 d’euros devait être versée au fur et à mesure des besoins de fonctionnement  de la filiale dans un délai de 18 mois, délai qui prend fin en septembre 2015 conformément aux accords entres les deux parties.

LH Aviation France devait également fournir 3 avions pour un montant de 2M€,  50% étant versé d’avance conformément a la réglementations de l’Office des Changes du Maroc. Le reste devant être réglé à la livraison. Or aujourd’hui, force est de constater qu’un seul avion a été livré en kit, qu’il ne vole pas et que les deux autres avions n’ont toujours pas été livrés. Ce retard a d’ailleurs été acté par LH France qui l’a reconnu et accepter une compensation de plus de 10% du montant du contrat. Enfin, le transfert de technologie prévu pour permettre la fabrication des avions au Maroc n’a pas été assuré non plus ce qui rend très précaire la situation de la filiale.

Sur le plan opérationnel Mr Mohsine Bennani, patron de la filiale marocaine a assuré l’embauche des ingénieurs marocains et a commencé à assurer la fabrication des pièces en carbone composite dans une usine à TIT MELLIL. Pour ce faire il a réglé les frais de déplacement des équipes de LH Aviation au Maroc contrairement aux allégations de la société françaises.

La dégradation de sa relation avec LH AVIATION France date de son refus de signer le contrat de service de Magellan Industrie (fonds d’investissement qui gère une participation majoritaire au sein de de LH aviation France) présidé par Mr Christophe Rémy. Ce dernier étant a la fois Président du conseil d’administration de LH France, Administrateur de LH Maroc et surtout Directeur General associé de Magellan Industry. Monsieur Bennani Karim a refusé de signer ce contrat considérant d’abord qu’il y a avait là un conflit d’intérêt certain. De plus, le montant de 180000 € renouvelable tous les douze mois par tacite reconduction lui a été imposé comme une sorte de taxe sans aucune contrepartie concrète.

Enfin Mr Mohsine Bennani Karim a appris que LH aviation n’a pas respecté la clause de non dilution du capital de LH AVIATION France et que sa part de 10%  avait littéralement fondu sans qu’il en soit averti.

En conclusion Mohsine Bennani Karim a été floué en tant qu’investisseur mais aussi en tant qu’industriel puisque les avions promis et réglés à 50% n’ont toujours pas été livrés, mettant ainsi en péril la filiale marocaine.

Au jour d’aujourd’hui LH Aviation France a reçu 4,06M d’€ nets de la part de Mr Bennani. Une partie de cet argent soir 3,06 M€ a été versé par LH Aviation France pour le capital de la filiale marocaine. Ce même argent a servi a réglé les 50% de la commande des 3 avions dont deux non livrés et un livré en kit sans autorisation de vol. En ajoutant 400 000 euros ayant servi au financement de la filiale c’est donc près de 4,5 millions d’euros qui ont été décaissé par Monsieur Bennani Karim dans ce dossier.

Aujourd’hui, Mr Mohsine Bennani a assigné LH Aviation France pour non respect de ses engagements. En particulier, le non respect de délai de livraison de trois aéronefs mais aussi pour la suspension à effet immédiat (en date du 24 mars 2015) de LH Aviation quant au transfert du savoir-faire technologique convenu, rendant ainsi impossible tout développement commercial de la filiale marocaine lui causant un important préjudice financier.

De même, Mr Mohsine Bennani aurait l’intention de porter plainte pour des faits de chantage, chantage et tentative d’extorsion commis à son encontre par LH Aviation France et Mr Christophe Rémy en sa qualité de mandataire de cette société. Une partie du contenu éditorial diffamatoire de certains articles de presse récents ne sont que la reprise de ces propos diffamatoires portant atteinte à la réputation et à l’honneur de Mr Mohsine Bennani Karim.

Cette cabale organisée par LH Aviation France et son mandataire sert avant tout à masquer ses manquements évidents et surtout son important besoin en trésorerie, lié notamment à l’absence de ventes en 2014. En mettant, la pression sur la filiale marocaine et Mr Bennani Karim, LVH Aviation France cherche à se dédouaner de cet échec et de faire porter le chapeau à Mr Mohsine Bennani Karim.
 




Aeronautique.ma / Communiqué

Samedi 30 Mai 2015

Mots clés : karim bennani, LH aviation


Industrie | Aviation civile | Aviation militaire | Espace | Sport | AEROEXPO 2010






Newsletter









Galerie
MAS20140091
MAS2014_0114
airplane_interior




Recommandez Aeronautique.ma








Top Aviation Sites
AVIATION TOP 100 - www.avitop.com Avitop.com