Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







International

Airbus: Made in China


Logo chinois d'Airbus
Logo chinois d'Airbus
Airbus va mondialiser sa production avec la mise en service en Chine en 2009 de sa première chaîne d'assemblage hors d'Europe, dans le port de Tianjin, non loin de Pékin. Le groupe assure vouloir éviter un transfert complet de technologies.
Par ailleurs, le vice-président des ventes Afrique du Nord et Afrique de l'Ouest d'Airbus a annoncé lors d'une rencontre avec la presse marocaine que le groupe allait lancer une
politique de réduction des coûts qui se traduira par le développement de l'axe de sous-traitance notamment au Maroc, pays où est implanté entre autre Labinal (Safran), spécialiste dans la fabrication de câbles .. qui font gravement défaut actuellement à l'A380.

I – Implantation d'une nouvelle usine en Chine
Airbus et les autorités chinoises ont retenu en juin dernier la ville de Tianjin pour l'implantation prochaine d'une chaîne d'assemblage final des Airbus A320. Le site de Tianjin a reçu le feu vert de la Commission nationale chinoise concernée pour une future chaîne d'assemblage de monocouloirs A320, l'appareil le plus vendu de la gamme Airbus. La ville de Tianjin a été sélectionnée parmi plusieurs villes grâce notamment à sa proximité avec Pékin, son port maritime en pleine expansion, ses infrastructures aéroportuaires, ses ressources industrielles et la main-d'oeuvre disponible. Le calendrier prévoit le démarrage opérationnel dès 2008, pour atteindre une cadence de production de 4 avions par mois en 2011.

Une porte-parole du groupe à Toulouse a pris la peine – pour éviter les remous qui risquent de rapidement survenir - de relativiser l'importance de la nouvelle chaîne chinoise dans le système Airbus, spécifiant que les deux chaînes d'assemblage de la famille A320 à Toulouse et Hambourg devraient produire au total 34 appareils/mois à partir de 2007. "La Chine produira les avions que nos chaînes européennes saturées ne peuvent plus traiter", a expliqué la porte-parole.

II – Nouvelle stratégie des constructeurs
Cette décision confirmait alors la stratégie annoncée par Airbus de
donner une place de plus en plus importante à la Chine dans le développement et la production de ses avions. Airbus a déjà annoncé que 5% du développement de son futur avion A350 serait confié à la Chine. Le groupe européen semble franchir également un pas important dans la mondialisation de sa production. Cette annonce confirme en effet le tournant stratégique pris par Airbus et Boeing, vers la coopération industrielle et la création de sociétés communes dans des pays clients, y compris émergents.

A l'heure où la Chine veut développer son propre programme d'aviation civile, et notamment un avion de 100 places, l'ARJ-21, le groupe européen entend préserver le coeur de son savoir-faire. Il a ainsi précisé jeudi que les tronçons des appareils seraient toujours produits en Europe.

Dans les faits, un grand nombre de pièces de l'A320 ont d'ores et déjà été fabriquées à Xi'an, en Chine, telles que la porte passagers, les couples de couloir, les portes du train avant et arrière, l'aile... L'avionneur européen estime que les pièces faites en Chine représenteront de 15% à 20% de l'ensemble des pièces de l'Airbus A320 assemblé en Chine et que ce pourcentage augmentera certainement. En juillet de cette année, Airbus a créé à Beijing un centre technique qui a commencé à former des ingénieurs chinois. A l'heure actuelle, une centaine d'ingénieurs chinois ont pris part aux études sur un nouveau modèle de l'Airbus. L'objectif de l'Airbus est de porter à 200 d'ici 2008 le nombre des ingénieurs chinois qui étudient le modèle chinois de l'Airbus et d'implanter un bureau d'études en Chine.

L'implantation d'une chaîne à Tianjin va également dans le sens de la volonté du groupe européen de produire davantage en zone dollar ou dans des zones à bas coût de main-d'oeuvre pour contrer
la faiblesse persistante du billet vert, même si à Toulouse on récuse tout lien avec le plan de restructuration. La Bourse de Paris a salué jeudi les annonces de commandes d'Airbus et l'implantation chinoise avec un bond de 4,13% à 21,68 euros vers 12H30 GMT, dans un marché en hausse de 0,56%.

III – Nouvelle commande d'Airbus par la Chine

Le président du constructeur aéronautique européen, Louis Gallois, a signé à la fois jeudi l'accord-cadre pour l'implantation de l'usine de Tianjin et un accord avec les autorités chinoises pour la commande de 150 appareils de la famille A320, à laquelle s'ajoute une lettre d'intention d'achat pour 20 exemplaires de l'A350XWB, sous réserve de son lancement effectif. Louis Gallois démentait jeudi tout "marchandage". Il reconnaissait toutefois "qu'il est important de développer une relation industrielle avec un grand pays comme la Chine car nous savons que dans l'avenir les avions seront fabriqués dans le monde entier".

IV – Airbus prend 51 % de l'usine d'A320 en Chine

Les médias nationaux chinois annonçaient déjà il ya quinze jours qu' Airbus détiendrait une participation majoritaire dans la première usine qu'il s'apprête à ouvrir en Chine. Le nouveau site de production sera détenu à 51% par l'avionneur européen. Les investissements initiaux nécessaires au fonctionnement de l'usine sont estimés à cinq milliards de yuans (633 millions de dollars) et pourront par la suite porter sur huit à dix milliards de yuans, d'après le journal Securities Times qui cite des sources confidentielles. La municipalité de Tianjin détiendra une participation de 29% dans la nouvelle entité et les 20% restants seront répartis entre les partenaires chinois d'Airbus. Parmi eux, figure Jiangxi Hongdu Aviation Industry.

Source: Blog Finance







Aeronautique.ma

Vendredi 27 Octobre 2006


Maghreb | International | Dépêches





Newsletter









Galerie
Cérémonie_2000_BR7100010
MAS2014_0134
Etudiants de l'IMA




Recommandez Aeronautique.ma








Top Aviation Sites
AVIATION TOP 100 - www.avitop.com Avitop.com