Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







International

Crash de deux avions Rafale Marine dans la Méditerranée


Crash de deux avions Rafale Marine dans la Méditerranée
Deux avions de combat Rafale de la Marine nationale se sont abîmés jeudi en fin d'après-midi, pour une raison encore indéterminée, en Méditerranée alors qu'ils regagnaient le porte-avions Charles-de-Gaulle à l'issue d'un vol d'essai.
L'un des pilotes, qui s'est éjecté, a pu être repêché "sain et sauf", le second étant toujours recherché.
"Les recherches vont se poursuivre toute la nuit et aussi longtemps que nécessaire", a déclaré le capitaine de frégate Bertrand Bonneau, du Service d'information et de relations publiques de la marine (Sirpa-Marine).

Le crash s'est produit à 18h09 précises, à une trentaine de kilomètres à l?est de Perpignan, le pilote rescapé ayant été transporté par hélicoptère à bord du Charles-de-Gaulle où il se trouvait en observation jeudi soir.
Les deux appareils participaient à une mission d'essai, sans armement, et étaient, selon l'officier, "aux mains de pilotes très expérimentés" lorsque, en regagnant le porte-avions, ils ont plongé dans les eaux de la Méditerranée pour des raisons encore inconnues. "On ignore s'il s'agit d'une collision", a expliqué le commandant Bonneau.
"Toute l'énergie des secours est désormais dirigée vers la recherche du deuxième pilote", a-t-il souligné.

Ces recherches mobilisaient dans la nuit de jeudi à vendredi une vedette de la gendarmerie maritime, trois hélicoptères dont un du Charles-de-Gaulle, un avion de guet aérien Hawkeye du porte-avions ainsi qu'un avion de patrouille maritime Atlantique 2 de la base Nîmes-Garons et un Falcon 50 Marine venu de Lann-Bihoué.

Cet accident est le premier à frapper la version marine du Rafale, dont 17 exemplaires sont actuellement déployés dans la Marine nationale.
Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a immédiatement ordonné une enquête afin de déterminer l'origine et les causes de l'accident, ont indiqué ses services dans un communiqué, précisant qu'il se rendrait sur place "dans les délais les plus brefs".
M. Morin a par ailleurs "réitéré toute sa confiance à la communauté de l?aéronautique navale et plus particulièrement aux pilotes d?essais", laissant entendre que les pilotes impliqués dans l'accident seraient des pilotes d'essais de la marine.

AFP

Vendredi 25 Septembre 2009

Mots clés : crash


Maghreb | International | Dépêches





Newsletter









Galerie
MAS20140090
MAS2014_10088
IMA - Centre de calcul




Recommandez Aeronautique.ma








Top Aviation Sites
AVIATION TOP 100 - www.avitop.com Avitop.com