Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







International

Le suspens continue autour du Boeing de Denver


Le suspens continue autour du Boeing de Denver
Le pilote d'un Boeing 737 de Continental accidenté samedi avait annulé le décollage en raison d'un bruit anormal détecté 41 secondes après avoir commencé à accélérer sur une piste de l'aéroport de Denver (Colorado), a indiqué mardi le Bureau de la sécurité des transports. Quatre secondes après la détection du bruit, un des deux membres de l'équipage a demandé l'annulation du décollage, a indiqué Terry Williams à l'AFP, citant l'enregistrement des communications dans le cockpit récupéré dans la "boîte noire".

Ce porte-parole du Bureau de la sécurité des transports (NTSB) a également dit que le pilote avait annulé le décollage à la dernière limite, alors qu'il roulait probablement à plus de 160 km/h.
C'est à ce moment là que l'appareil a commencé à virer sur la gauche et à parcourir plus de 600 mètres, finissant sa course dans un fossé de 12 mètres de profondeur où il a pris feu.
"Nous ne savons pas encore à ce stade quelle est la cause de cet accident", a précisé Terry Williams. "Les enquêteurs continuent à récolter des informations", a-t-il ajouté.


Il a aussi confirmé que le pilote était blessé et se trouvait encore à l'hôpital. Le NTSB attend qu'il se sente mieux pour l'interroger, a ajouté le porte-parole.
Il a aussi précisé que cinq passagers restaient hospitalisés mais que leur vie n'était pas en danger.
Au total 38 des 115 personnes à bord de l'appareil, dont cinq membres d'équipage, ont été blessées. L'avion devait se rendre à Houston (Texas, sud).

Le suspens continue autour du Boeing de Denver

Tous les passagers ont été évacués par les toboggans d'urgence.
Lundi, le NTSB avait interrogé des membres du personnel de Continental Airlines, qui n'étaient pas en service mais se trouvaient à bord de l'avion accidenté.
Les enquêteurs ont également interrogé le même jour les équipes de secours de l'aéroport de Denver (Colorado, ouest) arrivées les premières sur les lieux.

Un porte-parole du NTSB a également dit que le train d'atterrissage avant du Boeing s'était brisé et que le côté droit de l'appareil avait subi "d'importants dégâts par le feu", bien que l'incendie ait été maîtrisé rapidement.
Il avait ausi indiqué que la cabine avait été "entièrement brûlée" et que le moteur gauche s'"était séparé de l'avion". L'appareil s'était aussi fissuré en deux en son milieu.
Le suspens continue autour du Boeing de Denver

AFP

Mardi 23 Décembre 2008


Maghreb | International | Dépêches





Newsletter









Galerie
Le Bourget 2009
MAS_20140034
MAS2014_10073




Recommandez Aeronautique.ma








Top Aviation Sites
AVIATION TOP 100 - www.avitop.com Avitop.com