Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







Aero-Histoire

Quand l'aviation Egyptienne bombardait la Libye


Quand l'aviation Egyptienne bombardait la Libye
En juin 1977 des milliers de manifestants libyens entament une « marche sur le Caire » en se dirigeant vers la frontière avec l'Egypte. Les manifestants protestent contre les négociations de paix avec Israël menées par l'Egypte.

Le 20 juillet 1977 les manifestants sont arrêtés par les gardes-frontières égyptiens. L'artillerie libyenne ouvre alors le feu contre la ville Sallum en Egypte vers la frontière égyptienne.
Le 21 juillet un bataillon de chars des forces armées libyennes attaquent Sallum avec le soutien de plusieurs Mirage 5. Des unités blindées égyptiennes et l'infanterie motorisée soutenues par de l'artillerie répondent aux tirs d'artillerie libyens et passent à l'attaque dans la zone frontalière.

L'Armée de l'Air égyptienne attaque les bases de l'armée libyennes à la frontière avec des avions de combat Su-20 et MiG-21. Deux stations de radar et un site de défense anti-aérienne, situé dans une oasis, ainsi qu'une position d'artillerie située sur la côte méditerranéenne près de Bardiyah, sont détruites. Les Égyptiens bombardent également une base aérienne située près de Benghazi, beaucoup plus loin vers l'ouest.

Le lendemain, l'Armée de l'Air égyptienne envoie une deuxième vague d'attaque, composée d'avions de combat Su-20 et MiG-21, chargée de bombarder les bases aériennes libyennes au sud de Tobrouk. Selon des sources égyptiennes, le raid détruit des avions libyens au sol.

Les avions libyens interviennent pour défendre la base. Un Mig-21 égyptien est abattu par un missile SA-7 libyen. Profitant de l'ouverture du deuxième front, les hélicoptères égyptiens trompent la défense anti-aérienne libyenne en utilisant des contre-mesures électroniques.

Le 23 juillet 1977, l'Armée de l'Air égyptienne lance une troisième vague d'attaque sur les installations aériennes libyennes, visant pour le deuxième jour consécutif la base aérienne de Tobrouk. Malgré l'opposition de chasseurs libyens, les attaquants égyptiens parviennent à franchir la défense libyenne et la base aérienne est fortement endommagée. L'aviation de combat libyenne contre-attaque, frappant Marsa Matruh.

Le 24 juillet 1977, les Libyens ayant étudié le réseau de défense aérienne, parviennent à envoyer des avions pour des missions en profondeur dans le territoire égyptien. Trois Mirages libyens et un MiG-21 Fishbed sont abattus par la défense aérienne et les intercepteurs égyptiens.
Une base, occupée selon les allégations égyptiennes par des terroristes et située approximativement à 35 kilomètres de la frontière côté libyen, est détruite par les forces égyptiennes.

Après le cessez-le-feu, il y eut encore des escarmouches entre les forces libyennes et égyptiennes. Au cours de l'une d'entre elles, deux MiG-23MS Libyens engagent deux MiG-21MF égyptiens modifiés pour emporter des armements occidentaux. Les pilotes libyens font l'erreur d'essayer de manœuvrer les chasseurs égyptiens plus agiles, et un MiG-23MS syrien est abattu, tandis que l'autre parvient à s'échapper grâce à sa vitesse supérieure.

Un cessez-le-feu est finalement signé grâce à la médiation des états arabes.



Synthèse Aeronautique.ma

Vendredi 25 Février 2011

Mots clés : egypte, libye


ACTUALITE | Aero-Services | Technologie | Aero-Portraits | Culture | Aero-vidéo | Aero-Humour | Aero-Insolite | Aero-Histoire | Aero-Crash | Votre courrier | metiers | En | Annonces | Aero-Appstore | Communiqué de presse | Revue de presse | Aviation Civile. | الطيران





Newsletter









Galerie
MAS20140305
Dreamliner0002
Cérémonie_2000_BR7100015




Recommandez Aeronautique.ma








Top Aviation Sites
AVIATION TOP 100 - www.avitop.com Avitop.com