AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Benbrahim El-andaloussi: Le projet de Bombardier au Maroc est une référence mondiale dans le domaine de l'aéronautique


Par MAP, le 10 Février 2013



Benbrahim El-andaloussi: Le projet de Bombardier au Maroc est une référence mondiale dans le domaine de l'aéronautique
Le projet ambitieux lancé par l'avionneur canadien Bombardier au Maroc servira de référence mondiale dans le domaine de l'aéronautique, a affirmé Hamid Benbrahim El-Andaloussi, président de l'Institut des Métiers de l'aéronautique (IMA), chargé de la formation des techniciens pour le constructeur aéronautique canadien.

"Ce projet renforce l'ambition du Maroc de faire de l'industrie aéronautique un véritable pôle d'excellence et attractif pour les investisseurs, permettant au pays de se positionner sur l'échiquier international de cette industrie de pointe", a-t-il souligné dans un entretien accordé à la MAP à l'occasion de la sortie du premier groupe de jeunes techniciens formés conjointement par l'IMA et Bombardier.

Le géant canadien, 3ème constructeur aéronautique après Airbus et Boeing, vient de lancer la production dans un site provisoire en attendant l'achèvement des travaux de construction son usine principale à l'aéropô le de Nouaceur (30 km de Casablanca).

En novembre 2011, le géant canadien avait annoncé son intention de construire une usine de composants située à Casablanca sur la nouvelle zone franche aéronautique Midparc près de l'aéroport Mohammed V. Cette usine, dont l'investissement est estimé à 200 millions de dollars sur cinq ans, permettra la création de 850 emplois directs et plus de 4.000 autres indirects.

Le président de l'IMA, à la tête également du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (Gimas), s'est félicité à cette occasion du partenariat amorcé entre Bombardier et l'IMA pour la sélection et la formation de ses futurs employés conformément aux spécifications et exigences du programme de formation de l'avionneur canadien.

En effet, un premier group composé de 18 ajusteurs-monteurs, ayant reçu une formation à l'IMA a commencé jeudi la fabrication des premières composantes de Bombardier au Maroc. Il s'agit des éléments simples de structure pour les commandes de vol des avions la série CRJ du groupe canadien. D'ici la fin de l'année, l'usine devrait employer quelque 100 ajusteurs-monteurs dûment formés par l'IMA.

Depuis son ouverture en avril 2011, l'IMA, l'une des réalisations phares du Plan national d'émergence industrielle, a formé au total quelque 630 jeunes dont 450 correspondants à des créations d'emplois. L'Institut compte doubler sa capacité d'accueil pour former 900 jeunes par an à partir de 2014-2015 afin d'accompagner la croissance rapide du secteur aéronautique au Maroc qui enregistre une croissance moyenne supérieure à 15 pc par an.

Réalisé pour un investissement global de 113,5 millions de dirhams, l'Institut des Métiers de l'aéronautique, inauguré par SM le Roi Mohammed VI en 2011, a pour mission d'assurer au personnel des entreprises du secteur aéronautique et spatial (opérateurs, techniciens et cadres intermédiaires) des formations pré et post-embauche et des cours de perfectionnement dans le but de répondre aux besoins et exigences des entreprises.

Ce centre est le fruit d'un partenariat entre les ministères de l'Emploi et de la formation professionnelle, de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, de l'Economie et des finances, le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (Gimas ), l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (France) et l'Agence française de développement.

Les formations de l'IMA sont destinées aux jeunes désireux d'acquérir une formation technique en aéronautique, aux futurs salariés des entreprises du secteur et leurs collaborateurs en activité (opérateurs, techniciens, managers et cadres).

Le centre de l'IMA propose deux types de formations - des formations en alternance à l'embauche et en cours d'emploi d'opérateurs de production dans plusieurs filières ciblées. Ces filières visent la formation d'opérateurs-techniciens et des spécialistes en composites, ajustage/montage de cellules aéronefs, chaudronnerie en aéronautique systèmes électriques en aéronautique. L'institut propose aussi un cursus dédié aux managers pour optimiser la gestion des équipes, les mécanismes de fonctionnement de l'entreprise et pour une meilleure la gestion industrielle.

La durée de la formation, adaptée à chacun des métiers, s'échelonne entre 23 et 42 semaines et comporte un tronc commun de formation au Français, à la qualité, à la connaissance du monde aéronautique et des avions, ainsi qu'aux communications interpersonnelles et à la sécurité/environnement.


Mots clés : bombardier, gimas



Commentaires...

1.Posté par bamou le 13/02/2013 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Hamid Benbrahim El-Andaloussi est connu pour son sérieux et sa maîtrise de gestion du domaine aérien,il a passé plusieurs années au sein de la compagnie Royal Air Maroc où il a forgé sa grande personnalité,c'est le genre d'Homme dont le Maroc a besoin...

La RAM a abandonné la formation des techniciens aéronautiques spécialisés depuis belle lurette,heureusement qu'il y a des décideurs comme Mr Hamid Benbrahim El-Andaloussi pour relever le défi et donner de l'espoir aux jeunes qui ont la passion de l'aéronautique...

2.Posté par Noureddine B le 21/02/2013 00:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chapeau à ce grand monsieur que j'ai connu de très près.

Nouveau commentaire :

Avis important : Nous ne sommes pas responsables des messages postés sous les articles de notre site et nous ne garantissons aucunement la précision, l'utilité, ni si l'information est complète, et nous ne sommes pas responsables du contenu de ceux-ci.