AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

L'Algérie opterait pour huit Be-200 du constructeur russe Beriev Aircraft Company


Par , le 14 Août 2021



Selon le site algérien spécialisé en question de défense et de sécurité Menadefense, agence de presse russe, l’Algérie aurait décidé à se doter d’une flotte d’avions bombardiers d’eau du constructeur russe Beriev Aircraft Company. L’état-major de l’armée algérienne devrait opter pour le Be-200 «Altaïr».

"Selon nos informations et à la suite d’une enquête ordonnée par le chef d’état-major algérien, le général Saïd Chengriha, pour déterminer les défaillances qui ont empêché l’achat de moyens aériens de lutte anti-incendie, ce dernier aurait demandé de relancer le projet d’achat de six avions amphibies bombardiers d’eau Beriev Be-200 avec une option pour deux autres appareils», précise Menadefense dans cet article.

Le Be-200 est équipé de deux réacteurs, il peut transporter et larguer jusqu’à 12.000 litres d’eau ou de retardant en un seul passage. Le Canadair CL-415 possède deux réservoirs qui peuvent emmagasiner la moitié soit 6.000 litres d’eau.

L'annonce en 2015 par le constructeur Canadien Bombardier de la fin de production de son modèle CL-415, avant d'être repris par Viking Air, a laissé un grand vide qui profite au Beriev 200. Les seuls autres choix pour un avion bombardier d'eau reste le japonais ShinMaywa avec un prix exorbitant un nouvel hydravion chinois qui aura sans doute aussi le handicap du prix. La situation pourrait profiter aussi à l'américain FireBoss, bien moins performant (300 litres d'eau) mais beaucoup moins cher.
 

Mots clés : Algérie, Beriev, Incendie


Rédaction Aeronautique.ma
Aeronautique.ma est un média citoyen qui a le support de professionnels de l’e-journalisme et de... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Avis important : Nous ne sommes pas responsables des messages postés sous les articles de notre site et nous ne garantissons aucunement la précision, l'utilité, ni si l'information est complète, et nous ne sommes pas responsables du contenu de ceux-ci.