AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Les Marocains traversent la Méditerranée pour devenir pilotes de ligne


Par Aeronautique.ma, le 15 Novembre 2011



Les Marocains traversent la Méditerranée pour devenir pilotes de ligne
Pour devenir pilote de ligne au Maroc, une seule voie était ouverte pour accéder à l'Ecole Nationale des pilotes de ligne: il faut être admissibles aux concours nationaux communs (CNC) et passer 4 étapes complémentaires de sélection que sont : un test de psychotechnique (Wombat), un entretien avec une commission de sélection, une sélection sur simulateur…

Aujourd'hui, plusieurs Marocains choisissent d'aller réaliser leurs rêves à l'étranger. Cette semaine l'ESMA aviation Academy présente de près le cursus de deux Marocains, originaires de Casablanca, qui ont choisit de traverser la Méditérannée pour réaliser leur rêve d'être pilote. Après une année à l'aéroclub de Tit Mellil, Khalid (23 ans) et Moad (20 ans) ont pu décrocher le billet d'entrée au centre de l'ESMA à Monpellier (France).
Pour s'inscrire au cycle de formation Pilote de ligne, Khalid et Moad n'ont eu besoin que de leurs Baccalauréats et de réussir un test d'anglais. La formation ATPl (Airline Transport Pilot Licence) dure deux ans au cours desquels ils effectueront plus de 200 heures de vols.

Les Marocains traversent la Méditerranée pour devenir pilotes de ligne
Ce type de formation, dit intégré, est le mieux adapté aux élèves (dit ab initio) ayant peu ou pas de notions aéronautiques. L'élève sera amené, au cours de ces deux années, au niveau ATP avec un rythme de travail où les étudiants issus de structures universitaires ou de classes préparatoires sont les plus à l'aise. Un cusrsus qui a la réputation d'être relativement cher. A l'ESMA, une formation de ce type coûte environ 80.000 Euros.

Il existe cependant un autre type de formation dit modulaire. Une formation moins chère puisque l'éléve aura à effectuer sa formation sous forme de modules, il aura donc l'occasion de chercher l'école la moins chère pour chaque module. Ce cursus peut durer jusqu'à trois ans.

Pour Moad: "Quelque soit les obstacles, il faut persévérer et travailler dur. Tout cela dans un seul but : arriver à concrétiser son rêve et accéder au cockpit d’une compagnie inch’Allah".


Mots clés : pilote de ligne



Commentaires...

1.Posté par AKKI le 22/11/2011 05:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En l'abscence de visibilité dans son propre pays en ce qui concerne la formation de pilote,les marocains ambitieux se tournent vers la France pour réaliser leur rêve et une formation reconnue!!
Le transfert de l ENPL de la ram vers l aéroport de benslimane semble buter sur moultes problèmes,sans compter l'amateurisme de quelques "écoles de pilotage"autorisées par la direction de l aéronautique civile!!
On se rappelle les péripéties d'une certaine "école aérienne" d un certain ex responsable d'un certain office qui s est converti au business tout azimut(promotion immobiliere,location de voiture,centre de langues et même l agriculture!!une école qui a été revendue dans des conditions très opaques et qui s est terminé dans les tribunaux,vu que l un des accusés qui n est autre que le fils de cet ex directeur est en fuite à l étranger!!!
l ex ENPL a permis à des AS du pilotage marocain d exercer dans des compagnies prestigieuses et très rémunérantes fuyant les obstacles et la très mauvaise gestion de leur compagnie "nationale"!!!

2.Posté par falko le 25/11/2011 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce n est pas seulement les pilotes traversent la Méditerrané ,les formations dans l aviation au Maroc restent monopolisées par la RAM ce qui pousse des jeunes qui cherche des formations techniques (tell que Agent des Opérations aériennes,techniciens de maintenance ,management ....)même de traverser l océan vers USA ou Canada .
le problème restera toujours le même si les grosses tete de la famille RAM que le recrutement se fais d une maniéré "héritage " sans laisser la moindre chance a Olad cha3b de se former et de travailler dans une compagnie qui représente et porte le nom de leur pays .

3.Posté par LEKOIK le 01/12/2011 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De plus les licences délivré de pilote et des PNC ne sont pas reconnu par EASA( Agence Européenne de la Sécurité Aérienne).

Ce qui condamne les candidats de travailler uniquement dans les compagnies aériennes Marocaines
Pour toute conversion de licences de pilote Marocaine en licence (EASA) les conditions sont de 1500 heures de vol et 100 000 DH
Bonne chance

4.Posté par bamou le 03/12/2011 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LEKOIK a écrit :
"Ce qui condamne les candidats de travailler uniquement dans les compagnies aériennes Marocaines"

La RAM n'accepte plus de pilotes hors cursus RAM ou issus de l'école ENPL même dans sa filiale RAM Express ATR72 !

Jet4You n'accepte que les licences JAR + être qualifié sur le type d'avion+ d'autres conditions obscures (beaucoup de Marocains ont été écartés lors d'entretien ou test d'oral !!) en plus la compagnie a des difficultés financières et ne possède plus que 3 avions B737-800 !

Air Arabia Maroc a aussi revu ses intentions à la baisse et a redéployé sa flotte sur le Maroc,et c'est Sharjah qui décide et dicte les conditions de recrutement des pilotes !

Ne reste plus que les petites compagnies de transport privés au Maroc comme Dalia Air,Medi Business Jet ou autres,mais les conditions de recrutement ne sont pas aussi claires qu'on le pense !


5.Posté par bamou le 16/12/2011 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La compagnie RAM a ouvert les plis concernant l'appel d'offres pour l'école de pilotage ENPL,située à l'aéroport de Benslimane,GMMB...

La mise à prix était fixée à 15 millions d'Euros,des Belges ont soumissionné,mais rien n'a filtré de la suite donnée à cette offre...

Nouveau commentaire :

Avis important : Nous ne sommes pas responsables des messages postés sous les articles de notre site et nous ne garantissons aucunement la précision, l'utilité, ni si l'information est complète, et nous ne sommes pas responsables du contenu de ceux-ci.