AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Maroc ou Tunisie: Latécoère décidera fin Mars


Par , le 24 Février 2008



Maroc ou Tunisie: Latécoère décidera fin Mars
Même si la presse française a annoncé récemment l'arrivée de Latécoère en Tunisie, la visite au Maroc de François Junca, président du conseil de surveillance de la société, pour étudier les modalités d'une éventuelle implantation montre que rien n'est encore décidé.

Le Maroc et la Tunisie jouent dans cette affaire pour 50 millions à 100 millions d'euros, la création d'un parc aéronautique, la construction d'une usine et l'embauche de plus de mille ouvriers locaux.
Latécoère est un important sous-traitant d'Airbus, la socièté doit délocaliser une partie de son activité afin de réduire ses coûts, à la demande de l'avionneur européen qui a mis en place un plan d'économies drastique baptisé Power 8.

La décision sera prise à la fin de mars par le conseil d'administration, qui prendra en compte différents critères : facilités logistiques, montant des aides et incitations financières d'État, conditions de transport, etc.

*** Le groupe Latécoère
connu en particulier pour ses hydravions, dont son fondateur Pierre-Georges Latécoère était particulièrement féru — a été créé en 1917.
Aujourd'hui, ce groupe est un partenaire majeur des grands avionneurs mondiaux pour les tronçons de fuselage et les portes d'avion et est le n°2 mondial du câblage embarqué avec sa filiale Latelec.
Le Groupe se positionne sur tous les segments de l'aéronautique : avions commerciaux avec Airbus et Boeing, avions régionaux avec Embraer et Bombardier, avions d'affaires avec Dassault Aviation, avions militaires avec Dassault et Airbus
En 2002, l'effectif était de 1 713 personnnes, avec un chiffre d'affaires de 168 millions d'euros.
En 2005, l'effectif était de 3 053 personnes, avec un chiffre d'affaire de 355 millions d'euros.
En 2006, le groupe employait 3 412 personnes et son chiffre d'affaires était de 432 millions d'euros


Mots clés : latécoère


Mohamed Ouitassane
Ingénieur de formation, fondateur de Aeronautique.ma média citoyen qui, par son contenu et sa... En savoir plus sur cet auteur

Commentaires...

1.Posté par spoutnik le 25/02/2008 06:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonne chance au Maroc et bienvenue a Latecoere.

2.Posté par hitch le 25/02/2008 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Maroc ne doit laisser échapper cette occasion si on veut que la filière aéronautique décolle pour de vrai.
Bonne chance le Maroc, en espérant que nos hommes politiques fassent le nécessaire pour que la chance soit au rendez-vous ! Par ce qu’à ce stade, c’est purement et simplement une décision politique.

3.Posté par majidj aviation le 25/02/2008 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est pas qu on veux pas du bien a nos frères tunisiens , mais le maroc est le premier pays qui a commences a attirer ce genre de projets ,pour renforcer son économie ,qui ne compte absolument pas sur le pétrole , comme la tunisie , au moins elle produit dont les 36 % de ces besoins en hydrocarbure ,en plus ,les européens ont déjà estimes que la main d œuvre marocaine et très qualifiée pour ce domaine ,en plus de tout ça, le maroc est le plus proche ,pas seulement ca ,on sera en plein Europe quand il y aura le tunnel entre le ma roc et l es pagne plutôt l Europe entière ... voila sans oublier la réussite du marrakech aeroexpo ,, ,

4.Posté par Spoutnik le 25/02/2008 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En plus, la tunisie a deja 2 usines de latecoere.
Latecoere ne doit pas mettre tous ses "oeufs" dans me meme panier :)

5.Posté par Cartman le 28/02/2008 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis d'accord, le Maroc a bcp d'atouts par rapport à son industrie aéronautique: Casa Aero City; le clustering des boites deja implantés, la géographie, la main d'oeuvre... mais si on se met dans une approche plus géopolitique : la RAM achète des avions de chez Boeing et les FAR on préfré le F16 au Rafale et ça peu jouer en notre défaveur... d'ou le role important des lobbyieurs marocains diplomates, politiciens, pro du secteur... et bonne chance à notre pays :)

6.Posté par mimo le 17/03/2008 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonne chance la tunisie,

La filière de Latelec en Tunisie est en pleine expansion ( avec environ 700 employés).

La décision finale sera prise fin Mars ( peut etre 2 sites à implanter 1 au Maroc et l'autre en Tunisie).

Il ne faut pas oublier qu'au niveau stabilité politique et sécurité, la Tunisie partira favori face au Maroc.

7.Posté par spoutnik le 25/03/2008 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A l’occasion de la table ronde organisée par le magazine réalités, l’un des invités n’était autre que Roland Thardieu, représentant de Latécoère et président de l’Atelec. Parlant du sujet de l’implantation de sa compagnie, spécialisée dans la construction aéronautique, dans l’un des deux pays à savoir la Tunisie ou le Maroc, il indique que rien n’est encore décidé.

Il déclare par la même occasion que son entreprise « préfère le développement conjoint, notre entreprise compte reprendre 2 usines d’Airbus en France dans l’objectif d’atteindre une taille mondiale », mais faute de moyens actuellement Roland Thardieu, affirme qu’ « il nous faut la capacité de reprendre les usines d’Airbus et une autre usine Low Cost ». Cet investissement d’une usine Low Cost est d’une valeur de 50 millions d’Euros « ce qui nous obligera à drainer autant d’investissements, le montant requis pour les trois unités est de la valeur de 300 millions d’Euros »

Concernant le choix de la localité, R. Thardieu affirme que « la politique de son entreprise exige la rapidité de monter en puissance, au Maroc il existe déjà des firmes aéronautiques, et nous sommes plutôt concernés par la création d’un deuxième pôle aéronautique au Maghreb, ce qui me pousse à dire », sans pour autant l’affirmer, que « la côté de la balance penche un peu en faveur de la Tunisie »

8.Posté par mimo le 02/04/2008 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand est ce la décision sera prise? nous sommes en début avril et rien n' a été encore décidée.


9.Posté par issam le 09/04/2008 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A priori, l'info est attendu pour fin avril. Je viens de lire ça sur un site tunisien.

10.Posté par Tarek le 29/04/2008 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le temps de Tunisie a annoncé aujourd'hui "LATECOERE choisit la Tunisie" ça doit etre officielle elle a même publié la liste des banques partenaire et le lieu du site qui sera à La Mghira

http://www.letemps.com.tn/

11.Posté par mimo le 30/04/2008 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


LA décision est annoncée par SARKO:

"Au deuxième jour de son voyage officiel en Tunisie Nicolas Sarkozy a défendu son Union pour la Méditerranée entre l'Europe et les pays du Sud. S'exprimant devant 500 patrons français qui ont fait le voyage avec lui, le Président de la République a annoncé que l'Union serait lancée le 13 juillet prochain avec pour ambition de créer un « pôle gagnant-gagnant qui concurrencera l'Asie ». « Il n'y a pas un bon avenir pour l'Europe si l'Afrique en général, et l'Afrique du Nord en particulier, ne connaît pas le développement, nous pouvons créer un modèle qui triomphera dans le monde entier », a-t-il estimé.

C'est dans ce contexte, qu'a été annoncée la commande de la compagnie Tunisair sur 19 appareils dont 10 A320, 3 A330 et 3 A350. Le forum économique tuniso-français a également été l'occasion d'annoncer l'installation en Tunisie d'une usine aéronautique qui emploiera à terme, selon Nicolas Sarkozy, « près de 2 000 personnes ».

Des déclarations qui valident de façon quasi définitive les projets que le Toulousain Latécoère prépare. L'équipementier projette en effet la construction d'une usine de mécanique"

BIENVENUE LATECOERE

BONNE CHANCE MAROC



12.Posté par mimo le 07/05/2008 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Airbus et Latécoère mettent fin aux négociations sur la vente des sites
Amsterdam, 7 mai 2008 - Airbus et Latécoère ont mis fin aux négociations sur la vente des sites Airbus de Méaulte et Saint Nazaire dans la mesure où aucune solution viable n’a pu être atteinte dans les délais fixés, en particulier à cause du contexte financier. Airbus entend néanmoins conserver Latécoère comme partenaire de premier rang pour le développement du programme A350.
Cela ne change en rien la stratégie d’externalisation d’Airbus, qui va procéder à la filialisation de ces sites, comme pour les usines d’Augsbourg, Nordenham et Varel. Les sites pourront ainsi faire l’objet d’un partenariat, puis d’une vente à un stade ultérieur.
Quant aux négociations pour les cessions des sites de Filton en Grande-Bretagne et de Laupheim en Allemagne, elles se poursuivent avec pour objectif de conclure au cours des prochaines semaines.
Airbus donne la priorité au développement de l’A350 ainsi qu’à son entrée en service dans les délais prévus et fera face aux dépenses en capital nécessaires pour atteindre cet objectif.
Airbus fournit des efforts importants pour atteindre les objectifs d’économies du plan Power 8 et s’assurera de la compétitivité et de l’efficience des sites qui participeront à la production de l’A350.
Compte tenu enfin des progrès et perspectives enregistrés jusqu’ici dans la mise en œuvre du programme Power 8, EADS et Airbus maintiennent les objectifs d’EBIT et d’économies précédemment annoncés.
EADS est un leader mondial de l’aérospatial, de la défense et des services associés. En 2007, EADS a généré un chiffre d’affaires de 39,1 milliards d’euros et employait environ 116 000 personnes. Le Groupe comprend l’avionneur Airbus, Eurocopter, premier constructeur d’hélicoptères au monde, et le leader européen des programmes spatiaux d’Ariane à Galileo, EADS Astrium. EADS est également le principal partenaire du consortium Eurofighter et l’architecte de l'avion de transport militaire A400M. Enfin, le Groupe détient une partie du capital de la joint venture MBDA, leader mondial des systèmes de missiles.

Nouveau commentaire :

Avis important : Nous ne sommes pas responsables des messages postés sous les articles de notre site et nous ne garantissons aucunement la précision, l'utilité, ni si l'information est complète, et nous ne sommes pas responsables du contenu de ceux-ci.