Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







Aviation civile

Royal Air Maroc: Décollage tardif à seulement 120 mètres de l'extrémité de piste de l'aéroport de Gatwick


"L'avion de Royal Air Maroc n'était qu'à une seconde de la fin de la piste de l'aéroport de Gatwick à une vitesse de 360km/h" selon un rapport publié sur la presse britannique. Il ajoute que l'avion n'avait que 120 m de piste de plus avant de décoller à destination de Casablanca au Maroc le 28 février de cette année avec 139 passagers et six membres d'équipage à bord.


Selon ce rapport, les pilotes n'avaient pas saisi ou avait supprimé accidentellement les données de vol avant leur décollage. Les pilotes avaient calculé qu'ils seraient à mi-chemin de la piste de 3 200 m lorsqu'ils atteindraient leur vitesse de rotation de 280 km/h, le point où le nez de l'avion peut se lever.

Un rapport de la Direction des enquêtes sur les accidents aériens a indiqué que le commandant s'est inquiété lorsqu'une alerte automatique n'a pas retenti pour indiquer qu'il avait atteint une vitesse à laquelle le décollage ne pouvait plus être interrompu. Après avoir fait des vérifications, il s'est rendu compte que "l'avion était lent '' et a permis à l'avion de continuer à accélérer pendant qu'il "évaluait la situation ''.  À l'approche de la fin de la piste, il a demandé à son copilote de lever le nez pour décoller alors que l'avion roulait à 350 km/h, ce qui lui a permis de voler complètement à 360 km/h.

Le rapport indique que le décollage tardif a eu lieu à seulement 120 mètres de l'extrémité de la piste environ 13 secondes après que le nez de l'avion aurait dû être relevé selon le plan de vol. Il a conclu qu'il était «probable» que l'équipage de conduite avait soit omis de saisir les vitesses de décollage dans l'ordinateur de gestion de vol, soit «les avait supprimées par inadvertance après leur entrée».

Une enquête a révélé qu'il n'y avait pas de panne sur l'aéronef et que l'ordinateur de bord avait fonctionné normalement sur les vols précédents et suivants. Le rapport concluait: "L'incident montre que les appels automatiques ne fonctionnent pas toujours comme le prévoyait l'équipage de conduite et qu'il devrait être prêt à répondre de manière appropriée."

Le mois dernier, un autre rapport de a révélé qu'un avion de ligne easyJet avait décollé avec seulement 110 m de réserve sur une piste de l'aéroport de Lisbonne au Portugal après que les pilotes aient entré des données de vol incorrectes pour calculer leur vitesse.

Source: Dailymail


Aeronautique.ma / Synthèse

Lundi 14 Septembre 2020


Nouveau commentaire :

Avis important : Nous ne sommes pas responsables des messages postés sous les articles de notre site et nous ne garantissons aucunement la précision, l'utilité, ni si l'information est complète, et nous ne sommes pas responsables du contenu de ceux-ci.

Industrie | Aviation civile | Aviation militaire | Espace | Sport | AEROEXPO 2010






Newsletter






Galerie
L'avion musée - B747
2010_F16_1.jpg
MAS2014_0004