AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Royal Air Maroc: Un réacteur d'un B737-800 s'arrête pendant l’atterrissage à Amsterdam


Par Aeronautique.ma, le 24 Décembre 2013



Selon le site Aviation Herald, un avion de la compagnie Royal Air Maroc a eu un réacteur arrêté alors qu'il était en phase d'atterrissage à Amsterdam. L'avion, un Boeing 737-800, assurait le vol AT686 entre Tanger et Amsterdam ce Lundi 23 Décembre 2013.

Selon la même source, l'arrêt du réacteur s'est produit quelques instants avant l’atterrissage de l’avion sur la piste de l’aéroport d’Amsterdam. La source ajoute qu'aucun autre incident n’a été signalé.

Un appareil de remplacement a été envoyé pour effectuer le vol retour vers la ville de Nador avec un retard de 4 heures et 45 minutes.

Source



Commentaires...

1.Posté par bamou le 27/12/2013 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il s'agit d'un B737-800 immatriculé CNROC,l'une des 2 manettes des gaz a été bloqué à une certaine poussée,et de ce fait ne répondait plus aux actions des pilotes,ce qui a amené l'équipage à arrêter le moteur en question et ceci suivant les procèdures dictées par le constructeur Boeing.L'avion a été rapatrié sans passagers la nuit du mercredi 25 vers Casablanca.

2.Posté par Adil El massari le 31/12/2013 02:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La RAM has a very good record and is known with its good reputation in personnel formation and maintenance.

The procedures to apply are known and written in checklists. The case become more of importance and critical if events happened in critical phases near the ground and with engines functioning in what is called marginal performances. Hopefully those who does not fly can understand that if a throttle is blocked in high regime, there is no way to reduce speed beside aerodynamic manoeuvers or using aero breaking with systems on the wings or on the fuselage. The best approach is to shut the engine after runway is assured to reach and you still are flying with the probability of loosing the other one, but the flight path will certainly be little higher in this case and a higher speed (the optimum is better). I know pilots who lost airplanes just because of that and by forgetting to shut down the engine. Don't forget also that when you choose to shut down one engine, the question will remain what will be lost with it and what systems you won't have to be available to you for use....It is a crisis in the air and I believe the RAM pilots that I know some personally, are doing an excellent job with safety and applicability.

Adil El massari,
ERAU

Nouveau commentaire :

Avis important : Nous ne sommes pas responsables des messages postés sous les articles de notre site et nous ne garantissons aucunement la précision, l'utilité, ni si l'information est complète, et nous ne sommes pas responsables du contenu de ceux-ci.