AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Une catastrophe évitée à l'aéroport Mohammed V


Par AFP, le 5 Mars 2009



Une catastrophe aérienne a été évitée de justesse le 1er mars à Casablanca lorsqu'un avion en provenance de Belgique a, à l'atterrissage, failli entrer en collision avec des avions au sol, a indiqué aujourd'hui l'Office national marocain des aéroports (ONDA).

Un avion qui venait de Charleroi (Belgique) a commis "une erreur de pilotage grave" et "une catastrophe a été évitée grâce aux équipements de l'aéroport et à la vigilance des contrôleurs", a déclaré à l'AFP le directeur général de l'ONDA, Abdelhanine Bouallou. C'est le quotidien L'Opinion qui a révélé jeudi l'information, ensuite confirmée à l'AFP par l'ONDA.

Le pilote de l'avion, un Boeing 737 de la compagnie à bas prix Jetairfly - affrété par Jet4you - qui entamait son atterrissage dimanche à 08H55 par un temps brumeux, était sur le point de se tromper de piste et d'"entrer en collision avec quatre avions du même type qui s'apprêtaient à décoller" de l'aéroport Mohammed V de Casablanca, a ajouté le journal.

"Monsieur, vous venez de sauver la nation", a dit le contrôleur aérien de l'aéroport international de Casablanca à un pilote au sol, qui venait d'alerter la tour de contrôle, selon L'Opinion. "S'il y avait eu la moindre inattention, nous aurions eu une catastrophe", a pour sa part affirmé à l'AFP le directeur général de l'ONDA.

"Une demande de sanction envers ce pilote a été déposée auprès de la Direction marocaine de l'aviation civile", a-t-il ajouté.
Ph. Google Earth
Ph. Google Earth



Commentaires...

1.Posté par Pierre le 10/03/2009 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jetairfly dément un incident aérien supposé à l'aéroport de Casablanca(05/03/2009)

Jetairfly ajoute toutefois que si une plainte contre son pilote devait suivre, une enquête interne serait menée

BRUXELLES La compagnie aérienne belge Jetairfly a démenti, jeudi dans un communiqué, les informations concernant un éventuel incident aérien qui se serait produit dimanche à l'aéroport de Casablanca.

Jetairfly a précisé que le pilote du Boeing 737 en provenance de Charleroi avait atterri "de manière correcte" et que la compagnie n'avait pas été informée d'une plainte éventuelle déposée contre son pilote.

Le quotidien marocain L'Opinion avait écrit jeudi qu'un pilote de Jetairfly avait commis "une erreur de pilotage grave" et qu'une catastrophe aérienne avait pu être évitée grâce à la vigilance des contrôleurs aériens locaux.

Jetairfly se base sur le rapport officiel des autorités aéroportuaires de Casablanca et sur son propre rapport de sécurité interne pour rapporter que l'avion a atterri sans aucun problème malgré la mauvaise visibilité et que la sécurité des 172 passagers et des 7 membres d'équipage n'a, à aucun moment, été compromise. Jetairfly ajoute toutefois que si une plainte contre son pilote devait suivre, une enquête interne serait menée.


2.Posté par KAGHAT le 11/03/2009 00:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, j'étais dans cet avion. Effectivement, nous étions sur le point d'atterrir (je n'attendais que le contact avec le sol), à quelques mètres. Tout se passait bien. Et puis, j'entendis le bruit des moteurs comme lors du décollage: l'avion en plein gaz, redécolla!!! C'est la panique! on (passagers) se regardait. je commençait à me poser des questions, le pourquoi? j'ai dit à la personne qui était à côté que ce n'était vraiment pas normal! et peut être qu'on avait raté la piste (j'étais du coté droit et regardais par la fenêtre) puisque je voyais le bâtiment de l'aérogare tout proche lorsqu'on a redécollé: je ne voyais pas la piste "taxiway" où se trouvent normalement les avions. Et le pilote qui parle au micros (je ne me rapelle pas exactement de sa phrase) et nous fais savoir qu'il n'a pas pu atterrir parce qu'il y avait un avion sur la piste d'atterissage et que nous allions faire un "petit tour sur Casa" le temps que la piste se libère.
"comment ça se fait que la tour de contrôle n'ait pas avertie le commandant bien avant qu'il ne commence à faire l'approche?", c'est la question que je me suis reposée à voix haute. Bref!! je ne m'y connais pas, mais ça me semblait bizarre tout ça. Deuxième approche, et atterrissage impeccable. Dieu Merci.

Pour moi, rien de vraiment grave. Et je n'avais pas imaginé le pire ou qu'on avait de peu raté la catastrophe. Jusqu'à ce que je lise les journaux et les articles sur internet.
Ce que j'ai à dire maintenant, du moment que, nous (tous les passagers et membres de l'équipage) sommes toujours en vie: Merci Dieu, Merci au pilote (j'aimerai bien vous voir !) de la RAM qui a alerté au sol, et Merci au pilote de Jetairfly qui a gardé son sang froid et a pu refaire décoller l'avion à quelques mètres. Dieu Merci encore une fois!

3.Posté par mohamed bouhajra le 08/02/2011 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi aussi j'étais dans cette avion . le dieu a nous avertis

Nouveau commentaire :

Avis important : Nous ne sommes pas responsables des messages postés sous les articles de notre site et nous ne garantissons aucunement la précision, l'utilité, ni si l'information est complète, et nous ne sommes pas responsables du contenu de ceux-ci.