Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







International

Le Sénégal reprend en main la gestion de ses aéroports


Le Sénégal a repris samedi la gestion de ses activités aéronautiques sur fond de divergences avec l'Asecna sur le bénéficiaire de redevances aéroportuaires jusqu'ici collectées par Dakar et reversées à cette organisation, a-t-on appris samedi de source officielle. "Le Sénégal a officiellement repris la gestion technique et commerciale de l'aéroport de Dakar et des aérodromes nationaux" jusqu'alors confiée à l'Asecna (Agence pour la sécurité de la navigation aérienne), a déclaré samedi Yoro Sarr, conseiller en communication au ministre sénégalais des Transports aériens.
Selon M. Sarr, cette reprise des activités aéronautiques concerne notamment l'aéroport de Dakar et quatre aérodromes dans le pays pour lesquels le Sénégal a reproché à l'Asecna la faiblesse de ses investissements.

Le contrat dénoncé par le Sénégal était en vigueur depuis 1987, quand le pays avait renégocié avec l'Asecna un précédent contrat datant de 1961, soit une durée totale d'une quarantaine d'années, a indiqué samedi une source proche de l'organisation.
Cette reprise par le Sénégal de ses activités aéronautiques ne signifie pas pour autant son départ de l'organisation qui regroupe 17 pays africains et la France.

Plusieurs pays africains dont la Mauritanie, le Cameroun, le Togo et Madagascar ont repris la gestion de leurs aéroports tout en restant membres de l'Asecna dont le siège est à Dakar, a indiqué samedi une source proche de l'organisation dont aucun responsable n'était joignable par l'AFP.
Dakar et l'Asecna n'ont cependant pas signé vendredi un protocole transférant ses activités au Sénégal en raison de divergences sur le bénéficiaire des redevances d'atterrissage et de balisage, avait indiqué le ministère sénégalais des Transports aériens.

Le ministre, Farba Senghor, avait déclaré qu'à partir de vendredi 9 mai, "à zéro heure, l'Etat du Sénégal va percevoir pour son compte toutes les recettes liées à l'atterrissage et au balisage" qui était jusqu'ici collectées par Dakar et reversées à l'Asecna pour l'ensemble des Etats membres.
De source officielle sénégalaise, on indique qu'aucune nouvelle réunion entre les deux parties n'est pour le moment programmée.

Dakar avait annoncé en novembre 2007 son départ de l'Asecna pour protester notamment contre la gestion des ressources financières de l'organisation. Il avait ensuite suspendu sa décision de retrait à un audit dont le rapport final sera examiné en juin.
Fondée en 1959, l'Asecna est chargée du contrôle de la circulation, du guidage des avions et de la transmission des informations dans un espace aérien de 16 millions de km2. Elle gère aussi l'approche et l'atterrissage des avions.


AFP

Lundi 26 Mai 2008


Maghreb | International | Dépêches





Newsletter









Galerie
Dreamliner0003
L'avion musée - B747 de l'intérieur
Le Bourget 2009




Recommandez Aeronautique.ma








Top Aviation Sites
AVIATION TOP 100 - www.avitop.com Avitop.com