Deux militaires tués dans un crash d’hélicoptère de l'armée Algérienne à Illizi
Selon des sources militaires locales, l’appareil s’est crashé quelques minutes à peine après son décollage non loin de l’aéroport d’Illizi. Les deux défunts militaires sont un commandant (Pilote) et un capitaine (Copilote). Les dépouilles ont été déposées à la morgue de l’hôpital local. 

Le chef du secteur militaire de la wilaya d’Illizi et des cadres de l’aviation militaire se sont rendus sur place hier soir.

Un accident qui rappelle la série noire de 2014. En février, 77 personnes avaient été tuées dans le crash d’un avion militaire, un Hercule C-130, qui assurait la liaison entre les wilayas de Tamanrasset et Constantine. Il transportait des militaires et des familles de militaires.

En mars 2014, un hélicoptère Mi-24 s’était écrasé à In Amenas, après avoir pris feu dans pendant le décollage. Plusieurs militaires avaient été blessés dans l’accident.

En octobre dernier, deux militaires avaient également trouvé la mort dans un accident d’avion lors d’un entraînement près de Hassi Bahbah, dans la région de Djelfa.

Enfin, toujours à Hassi Bahbah, un avion de chasse MIG25 s'était écrasé en novembre dernier.


Mohamed Ouitassane



Un complot vise à déstabiliser Air Algérie
Le ministre des Transports Amar Ghoul a qualifié mardi les critiques dirigées contre la compagnie nationale Air Algérie depuis quelques mois de "complot" visant à la déstabiliser sur le marché du transport aérien en Algérie.

En réponse aux interventions des membres de l'Assemblée populaire nationale (APN) lors du débat du projet de loi relatif à l'aviation civile, M. Ghoul a indiqué que " les rumeurs et les pressions" exercées sur la compagnie nationale visaient à ternir sa réputation pour servir les intérêts de parties étrangères.

Le ministre a cité à titre d'exemple le crash au Mali de l'avion espagnol affrété par Air Algérie "Swift Air".

Air Algérie souffre en effet de plusieurs lacunes et d'une mauvaise gestion mais elle reste une compagnie nationale et on doit traiter ses problèmes cumulés progressivement et non contribuer à sa destruction, a t-il ajouté.

M. Ghoul a rappelé dans ce sens , l'audit approfondi dont a fait l'objet dernièrement cette compagnie .

Les interventions des députés de l'APN se sont articulées autour de l'amélioration des prestations d'Air Algérie et le traitement des dysfonctionnements dans cette compagnie.

La qualité médiocre des prestations et les retards récurrents des vols domestiques et internationaux ont été soulevés par les députés qui ont appelé à la prise de mesures nécessaires pour améliorer la situation.

Par ailleurs, le ministre des Transports a précisé que son département compte développer le transport aérien de marchandises devant drainer des profits considérables à la compagnie. Les revenus de cette activité dans le monde ont été estimés à 6.400 milliards dollars en 2013, a tenu à préciser le ministre.

Il a rappelé le programme de la compagnie relatif à l'acquisition de 16 nouveaux appareils dont deux destinés au transport de marchandises.

Dans son rapport préliminaire sur le projet de loi, la commission des transports, des communications et télécommunications, a introduit huit amendements dont la plupart ont touché la forme plus que le contenu du projet de loi.

Le projet de loi complétant et amendant la loi 98-06 régissant les règles générales de l'aviation civile devrait être soumis au vote lundi prochain.



Mohamed Ouitassane



1 2 3 4 5 » ... 110