Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







International

Fin de la grève d'Air Sénégal International


Les travailleurs de Air Sénégal international (ASI) ont suspendu mercredi leur mot d’ordre de grève de 48 heures demandant au personnel navigant et au sol de reprendre le travail à l’issue d’une assemblée générale, a constaté APA à Dakar.

« Nous marquons une pause dans la grève à la suite de la signature d’un protocole d’accord avec le gouvernement sénégalais », a lancé à l’assistance le délégué du personnel Moustapha Diakhaté.


Un débat houleux a précédé la levée du mot d’ordre de grève mettant aux prises les tenants de la ligne dure et les partisans de la négociation tous déterminés en revanche à « se faire entendre » pour améliorer leurs conditions de vie et de travail.

« Le protocole d’accord signé nous autorise à faire confiance au gouvernement du Sénégal », a indiqué M. Diakhaté qui a invité la base à accorder un crédit au Premier ministre Macky Sall qui s’est engagé à prendre le dossier en main pour en discuter avec son homologue marocain.


Selon lui, la suspension de la grève vise surtout à faciliter la poursuite des pourparlers entre partenaires sénégalais et marocains dans le but de trouver une issue heureuse à cette situation de gèle des activités de la compagnie, filiale de Royal Air Maroc.

« Du fait de la grève déclenchée lundi et mardi, le problème de Air Sénégal international a pris une tournure nettement politique et déborde la direction générale », a confié à APA sous le couvert de l’anonymat un cadre présent à l’Assemblée générale.

« Nous sommes entendus dans le pays et notre grève a résonné jusque dans allées du pouvoir qui s’est engagé, selon les délégués, à régler les problèmes soulevés par le personnel de la compagnie ».


L’Etat du Sénégal et le Groupe Royal Air Maroc sont les actionnaires majoritaires de Air Sénégal international rétrocédée au privé en 2001 suivant un schéma faisant de la RAM le partenaire stratégique et l’opérateur technique principal de la compagnie qui emploie près de 450 agents.

Les travailleurs, qui réclament une « refonte des termes du partenariat », exigent une revalorisation de la grille des salaires, le recrutement des intérimaires et des prestataires de services avec « effet immédiat ».


Ces deux revendications ont un coût que la direction générale juge hors de portée de ses prérogatives, promettant toutefois aux grévistes de soumettre leurs doléances au prochain conseil d’administration de la compagnie pour validation.

Les travailleurs se sont donné rendez-vous mardi pour apprécier l’évolution du dossier désormais entre les main des pouvoirs publics sénégalais.


Apanews


Aeronautique.ma

Mercredi 28 Mars 2007

Mots clés : afrique, maroc, royal air maroc


Maghreb | International | Dépêches





Newsletter









Galerie
Concorde - Intérieur
Presse du salon
Dreamliner0009




Recommandez Aeronautique.ma








Top Aviation Sites
AVIATION TOP 100 - www.avitop.com Avitop.com