Actualites

Aviation civile

Un vol intérieur de la compagnie Tuninter a fait-demi tour vendredi quinze minutes après avoir décollé de l'aéroport de Djerba (sud) à destination de Tunis, a-t-on appris de source aéronautique.
L'appareil de type ATR-72 effectuant la liaison Djerba-Tunis a eu "un étouffement" de l'un de ses moteurs après son décollage à 09H50 locales (07H50 GMT) et a dû faire demi-tour, a-t-on indiqué à l'AFP.
Tuninter a indiqué de son côté que l'un de ses appareils "a enregistré une défaillance de l'un de ses deux moteurs et a du retourner à Djerba, quinze minutes après son décollage".
L'avion avait une quarantaine de passagers à bord, parmi lesquels certains devaient faire escale à Tunis pour prendre un vol à destination de Paris.
Une personne en contact avec un passager depuis Paris a rapporté à l'AFP que l'incident avait "provoqué la panique à bord, des hôtesses en pleurs et des passagers en état de choc".
"C'est le commandant qui a sauvé l'avion", a raconté sous couvert de l'anonymat ce témoin se présentant comme étant la soeur d'un passager.
Un représentant de Tuninter a indiqué à l'AFP que la compagnie et les autorités portuaires avaient "totalement pris en charge les passagers dès leur retour à Djerba".
"On a veillé au transit de ceux qui le souhaitaient, durant la journée, vers d'autres destinations, ceux qui ne souhaitaient pas repartir aussitôt ont été relogés dans les hôtels de Djerba" a-t-il ajouté.
"C'est une panne de moteur mais le commandant, un des plus chevronnés a réussi à faire atterrir l'avion sans dégâts", a raconté un technicien joint par téléphone à Djerba.
Filiale charter de Tunisair, Tuninter a annoncé en mai l'achat de deux appareils de type ATR 72-500 dont le premier, d'une capacité de 70 à 100 places, devait être livré en juin.
En plus de vols intérieurs, la compagnie dessert les destinations à proximité de Malte et en Italie.
En août 2005, un de ses appareils, un ATR-72 s'était abîmé au large de la Sicile, provoquant la mort de 16 personnes suite à une panne de jauge de carburant.



Commentaires

1.Posté par HMOTEMRI le 17/08/2007 22:33
Merci
Cependant cela donne l'impression que vous vous réjouissez des incidents techniques qui arrivent au compagnies tunisiennes que vous avez tendance - et là il ne s'agit pas d'une impression - à amplifier et à dramatiser.
Vous vous trompez d'adversaire.
En Aviation celui qui croit que cela n'arrive qu'aux autres, ignore les risques, manque d'expérience, est un incoscient ou adopte la politique de l'autruche.

Il ne s'agit pas de faire peur mais d'être conscient.

Je compte sur votre professionalisme.




2.Posté par kyranis le 02/04/2009 11:15
C vrai ca entre dans les risques professionnelles, et sans entrer dans les details du destin...diminuer les risques doit etre bien etudie et planifie...en 2005 un probleme est survenu a cause de l'arret des deux moteurs d'un avion ATR 72-500...et les consequences 16 morts...le meme probleme survient pour le meme type d'avion en 2007....el7amdullah sans degats...mais le risque toujours existe...cela montre qu'il y quelques choses qui cloche au niveau du service maintenance de la societe ou au niveau de la conception meme de l'avion... a cet egard, la societe Tuninter, qu'est ce qu'elle attend pour remedier a ces problemes...Est ce qu'elle a changer les avions qu'elle utilise??? Est ce qu'elle a organise des formations professionnelles pour les techniciens en charge de maintenance de ces avions de Type ATR72-500????

3.Posté par Joseph le 19/10/2010 02:23
un peu ancien le message, Non ?

4.Posté par Joseph le 19/10/2010 02:24
merci de me rendre visite