Aeronautique.ma

Aeronautique.ma
Recevez la newsletter AEROHEBDO


Par La Vie Economique le Jeudi 13 Avril 2006

Atlas Blue porte son capital de 10 MDH à 600 MDH




 Atlas Blue porte son capital de 10 MDH à 600 MDH
Dans un premier temps, un fonds de commerce évalué à 552 MDH a été apporté moyennant l'attribution de 5 552 000 actions de 100 DH chacune. Cet apport en nature est représentatif de l'ensemble de l'activité charter et de certaines dessertes point à point. Rappelons à cet égard qu'Atlas Blue exploite à ce jour une dizaine de liaisons à partir de Marrakech, qui abrite son siège social, et d'Agadir vers et en provenance de plusieurs villes françaises ainsi qu'Amsterdam, Bruxelles, Zurich, Milan et Londres.
Dans un deuxième temps, le nouveau capital de 562 MDH a été hissé à 600MDH mais cette fois par un apport en numéraire de 38 MDH. Cette manne aservi à renforcer l'assise financière de la compagnie en pleinecroissance et qui doit faire face à une recrudescence de la concurrencesur son créneau low-cost dans le sillage de la libéralisation du cielmarocain en 2006. Outre l'entrée en lice, depuis quelques semaines, dela joint-venture germano-marocaine, Jet4you, Atlas Blue s'attendégalement à l'incursion sur les terres marocaines, dès juillet 2006, dubritannique Easyjet, l'un des leaders européens du créneau, quidébutera par la ligne Londres-Marrakech. Anticipant cette rude batailleet voulant consolider sa performance commerciale plus qu'honorable de2005, avec un chiffre d'affaires d'un milliard de DH, le précurseur dulow-cost marocain vient d'acquérir auprès de sa maison mère un nouvelAirbus A 321 qui a porté sa flotte, financée en grande partie parlocation et/ou leasing, à 7 appareils. Ne comptant pas s'arrêter là,Atlas Blue prévoit, dans sa politique de développement, l'acquisitionde deux avions chaque année jusqu'à 2012, ce qui nécessitera sans doutede nouvelles recapitalisations.

Atlas Blue prévoit d'acquérir deux avions par an d'ici 2012, ce qui nécessitera sans doute de nouvelles recapitalisations.

Le renforcement de la flotte nécessitera de nouvelles recapitalisations



Mots clés : atlas blue, compagnies, maroc