Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







Industrie

Le Roi du Maroc lance plusieurs projets autour de l'aéroport MohammedV

SM le Roi Mohammed VI a procédé, mardi, au lancement des travaux de la deuxième tranche du projet d'extension du pôle industriel aéronautique de l'aéroport international Mohammed V de Casablanca (aéropôle).
Le Souverain a également procédé à la pose de la première pierre pour la construction de l'unité industrielle "Creuzet aéronautique" spécialisée dans le développement des technologies aéronautiques.


Le Roi du Maroc lance plusieurs projets autour de l'aéroport MohammedV
A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur le pôle industriel aéronautique de l'aéroport international Mohammed V, qui constitue la première zone industrielle spécialisée dans ce domaine au Maroc.

Etalé sur une superficie d'environ 70 hectares, ce pôle regroupe 41 unités industrielles et emploie 3 206 cadres et employés dans diverses spécialités. Ce pôle industriel permettra de promouvoir le secteur de l'industrie aéronautique, qui constitue un des créneaux stratégiques que le Maroc compte développer pour permettre un meilleur positionnement international du Royaume dans le domaine de la sous-traitance en matière d'industrie aéronautique.


Ce nouvel aéropole devra répondre aux besoins qualitatifs du secteur aéronautique en lui permettant de drainer davantage d'entreprises internationales pionnières dans ce segment. Plusieurs lots de terrains, équipés à cet effet sur la superficie destinée à abriter cet important pôle industriel, ont été mis à la disposition des investisseurs à des tarifs préférentiels et incitatifs.

Une enveloppe budgétaire de près de 30 millions de DH a été consacrée à l'aménagement de la deuxième tranche de ce pôle appelé à drainer des entreprises opérant dans les différents segments de l'industrie aéronautique, des sociétés prestataires de service ou d'autres entreprises oeuvrant dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Premier en son genre en Afrique, ce nouvel aéropole facilite, de par sa position au coeur de l'aéroport international Mohammed V, la fluidité du fret et permet une célérité record dans le transport en temps requis des marchandises et des produits vers les pays de la rive nord de la Méditerranée, ainsi que vers les autres capitales internationales. Les atouts incitatifs de cette structure expliquent l'afflux des investisseurs.

Des explications ont été ensuite fournies à S.M. le Roi sur la nouvelle ville de Nouaceur qui, étalée sur une superficie de 1300 hectares, devra accueillir quelque 150 mille habitants.
Cette nouvelle ville connaîtra le lancement de plusieurs projets, dont une cité intégrée relevant de la Royal Air Maroc et un pôle abritant des activités industrielles et commerciales. Elle devra également contribuer à la promotion du secteur de l'habitat et alléger la pression qui pèse sur le patrimoine foncier de la région.

L'aménagement de cette ville prendra en considération de nouvelles méthodes permettant une mise à niveau opérationnelle et intégrée répondant aux fonctions et aux normes d'une cité d'avenir.
Par la même occasion, S.M. le Roi a procédé à la pose de la première pierre pour la construction de l'unité industrielle "Creuzet aéronautique Maroc" spécialisée dans le développement des technologies aéronautiques et qui est appelée à assurer l'emploi de 250 cadres de pointe, dont des techniciens et des ingénieurs. Lancés pour un coût de 11 millions d'euros, les travaux de la première tranche de cette unité devront prendre fin à l'horizon 2010.

Fondée en 1934, le groupe "Creuzet aéronautique" a une longue tradition dans le développement des technologies aéronautiques et constitue le fournisseur en pièces de rechange de plusieurs compagnies aériennes.
Par la suite, des explications ont été fournies au Souverain sur l'unité industrielle « Aircelle Maroc » spécialisée dans la fabrication des nacelles pour moteurs d'avions, qui a entamé sa production, il y a deux mois, dans le respect des conditions requises de la rapidité et de la compétence.

Deuxième place au niveau mondial en matière de fabrication de nacelles pour moteurs d'avions et première dans le domaine de la technologie aéronautique, Aircelle Maroc compte recruter 300 techniciens et ingénieurs spécialisés dans les trois prochaines années.

La société Aircelle est présente sur la majorité des programmes de nacelles en cours et offre une gamme complète de produits depuis les petites nacelles des avions régionaux et d'affaires, jusqu'aux nacelles des grands avions de ligne. L'entreprise, qui met à la disposition de sa clientèle des stations de réparation en Europe et au Moyen-Orient, emploie quelque 2.600 personnes réparties sur sept sites différents en France, au Royaume-Uni et désormais au Maroc.

A son arrivée, S.M. le Roi avait passé en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs avant d'être salué par Chakib Benmoussa, ministre de l'Intérieur, Karim Ghellab, ministre de l'Equipement et des Transports, et Mohamed Kabbaj, wali de la région du Grand Casablanca.

Le Souverain a été également salué par le gouverneur de la province de Nouaceur, le directeur des investissements extérieurs au ministère chargé des Affaires économiques et générales, le président du Conseil de la région, le président de l'Assemblée préfectorale de Nouaceur, le président du Conseil municipal de Nouaceur, la gouverneur directrice de l'Agence urbaine de Casablanca, le président-directeur général de la RAM, le directeur général de l'Office national des aéroports, le directeur des domaines, les directeurs et présidents des sociétés « Creuzet aéronautique Maroc » et « Aircelle Maroc » et des groupes « Safran » et « Sabino », ainsi que par d'autres personnalités.

Source: Le Matin

Aeronautique.ma

Mardi 4 Avril 2006

Mots clés : aeronautique, maroc, safran


Industrie | Aviation civile | Aviation militaire | Espace | Sport | AEROEXPO 2010






Newsletter






Galerie
Rater la piste
Dream006.jpg
MAS20140040