AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Les mesures de RAM pour rétablir un climat serein avec ses pilotes


Par MAP, le 19 Août 2008



Les mesures de RAM pour rétablir un climat serein avec ses pilotes
Un communiqué de la RAM précise que les officiers pilotes de ligne remplissant les conditions techniques requises ont désormais la possibilité immédiate de rejoindre une filiale du Groupe en tant que Commandants de Bord à titre définitif ou provisoire.

Prise en réponse à une des préoccupations majeures des officiers pilotes de ligne, cette décision vient s'ajouter aux mesures déjà prises en 2006 par la direction de la RAM pour combler les déficits dans les emplois de pilote au sein du Groupe et en démocratiser l'accès.

Il s'agit de la gratuité des études de pilote, le doublement des promotions d'élèves pilotes, l'achat de dix avions d'entraînement, le transfert de l'Ecole Nationale des Pilotes de Ligne et la réalisation d'un campus à Benslimane, suite à la fermeture de l'aéroport d'Anfa.

Pour les autres revendications, la direction s'est engagée à les étudier le plus favorablement possible et a rappelé, à cette occasion, l'environnement de la RAM à un moment où elle devrait consacrer toutes ses forces et ses ressources à affronter le durcissement de la compétition et la hausse du prix du pétrole.

Tout en espérant que l'ensemble des pilotes adopte une attitude plus constructive pour restaurer un climat serein et de confiance, en vue de rechercher de solutions satisfaisantes pour les deux parties, la RAM rappelle que les représentants des pilotes, pour appuyer leur démarche, ont encouragé depuis de nombreux mois les pilotes à perturber la régularité du programme des vols en recourant de manière abusive à des refus de vol sous des prétextes fallacieux, comme le recours collectif et concerté aux repos maladies.

"Ces actes d'indiscipline ont causé un préjudice financier sérieux à la compagnie et sont responsables de la dégradation de sa ponctualité, dont souffrent les passagers", précise la RAM, ajoutant qu'elle a été amenée, depuis la mi-juillet, à louer deux avions avec équipage, afin de faire face à ce mouvement de refus de vol, ce qui a permis de limiter les conséquences de cette action sur le niveau de ponctualité des vols de la compagnie.

Les représentants des pilotes ont tenté de justifier les actes "impopulaires" des pilotes par le "surmenage" qui serait du à des programmes de vol non-réglementaires imposés par la direction de RAM, qui précise que non seulement les programmes de vols des pilotes sont strictement réglementaires mais que les vols non programmés, demandés en cas d'aléas, sont eux aussi parfaitement conformes aux règlements et usages en vigueur.

Les différentes instances administratives et médicales interrogées par la RAM suite à cette polémique n'ont émis aucun commentaire défavorable aux règles d'engagement du corps des pilotes, souligne la même source.

Les représentants des pilotent n'ont jamais réclamé une diminution formelle de la charge de travail et se sont contentés seulement d'exiger des aménagements des règles de programmation et de repos allant bien au-delà des usages et des réglementations administratives, explique la compagnie.

Ces actes d'indiscipline et les refus de vols concertés ont pour objectif de faire pression sur la compagnie pour la satisfaction de revendications qui vont bien au-delà de la problématique de la programmation. Il en est de même de la menace récurrente de grève au moment le plus crucial pour les passagers, c'est-à-dire lors de la pointe de retour d'été vers la fin du mois d'août.

En dépit de cette situation et des méthodes d'action injustifiables utilisées par les représentants des pilotes, la direction de la RAM est restée ouverte au dialogue et a tenu compte de la position responsable de refus de la grève prise par une partie importante du corps des pilotes lors du referendum sur la grève organisé par les représentants au début du mois d'août.

La direction de la RAM et les représentants des pilotes ont convenu d'une prochaine réunion fixée pour le mardi 26 août 2008, pour poursuivre le dialogue engagé.
communique_de_ram.pdf communiqué de RAM.pdf  (18.91 Ko)