AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Maroc: Sit-in ouvert des contrôleurs aériens devant le direction de l'ONDA


Par Aeronautique.ma / Communiqué, le 31 Décembre 2014



Le bureau unifié des contrôleurs aériens affilié à la Confédération démocratique du Travail (CDT) a observé hier mardi un sit-in ouvert devant la direction générale de l'Office National Des Aéroports (ONDA).

Selon le communiqué du bureau, reçu par Aeronautique.ma, les contrôleurs aériens protestent contre les résultats du comité chargé des nouvelles affectations et des demandes de mutations. Seules 7 des 45 demandes de mutation ont reçues une réponse positive, aussi aucune demande de mutation à l'aéroport international Mohammed V ou au centre de contrôle régional n'a été acceptée alors que, d'après le communiqué, ils souffrent d'un important déficit en contrôleurs aériens.

Les contrôleurs aériens exigent de la direction générale de l'ONDA de revoir les résultats du comité tout en impliquant leur syndicat dans les prises de décision relatives aux nouvelles affectations et aux demandes de mutations. 
 


De son côté, l'Office National Des Aéroports précise dans un communiqué que les affectations et les mutations se font selon une nouvelle méthodologie transparente, juste et crédible dont le but est de répondre aux besoins de tous les aéroports du Royaume sans exception puisque "la sécurité de la navigation aérienne ne dépend pas de l'importance de l'aéroport en terme de trafic", précise le communiqué.

L'ONDA ajoute que le faible nombre de réponses positives aux demandes de mutation est dû principalement au fait que la plupart des demandes visent l'aéroport Mohammed V et le centre de contrôle régional de Casablanca, alors qu'il y a un important besoin en contrôleurs aériens dans les autres régions du Maroc.

L'ONDA rappelle que la nouvelle méthodologie des mutations a été validée par les représentants des syndicats avant son entrée en vigueur et que l'ONDA a répondu positivement à pas moins de 37 demandes de mutation en moins de deux ans. En ajoutant que, de par leurs contrats de travail, les contrôleurs aériens doivent accepter leurs affectations en fonction des besoins garantissant la sécurité des la navigation aérienne.

Mots clés : contôleurs aériens, onda