Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







International

Naissance d'Air Côte d'Ivoire en partenariat avec Air France


Naissance d'Air Côte d'Ivoire en partenariat avec Air France
La nouvelle compagnie Air Côte d'Ivoire a été officiellement créée mardi à Abidjan, résultat d'un partenariat entre l'Etat ivoirien et Air France après la faillite d'Air Ivoire, et doit débuter ses vols en juillet prochain.

La convention créant la nouvelle compagnie aérienne a été signée par les principaux actionnaires: l'Etat de Côte d'Ivoire, Air France et le Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED).

Le capital pour lancer la compagnie est de "2,5 milliards" francs CFA (environ 3,8 millions d'euros), "qui vont être portés dans les années à venir à 25 milliards" FCFA (quelque 38 millions EUR), montant annoncé en février par le gouvernement, a déclaré lors d'une conférence de presse le général Abdoulaye Coulibaly, président du comité de pilotage d'Air Côte d'Ivoire.

Le capital est détenu à 65% par l'Etat, dont 14% doivent revenir plus tard à des investisseurs privés, à 20% par Air France et à 15% par le Fonds Aga Khan, a-t-il précisé.

Air France devait au départ détenir 35%, mais début 2012 le Fonds Aga Khan a pris "15% des 35%" détenus par la compagnie française, a-t-il indiqué.

"Cela nous a permis de créer un partenariat avec le groupe Célestair, que dirige le réseau Aga Khan" et auquel appartiennent les compagnies Air Mali et Air Burkina, a-t-il expliqué lors de la signature.

"Le début des opérations régionales est prévu pour courant juillet avec 2 Airbus A-319", a annoncé le directeur général de la nouvelle compagnie ivoirienne, le Suisse René Décurey.

Les vols domestiques d'Air Côte d'Ivoire, dont les pilotes seront ivoiriens, doivent commencer dans "les derniers mois de l'année 2012", a-t-il ajouté.

Afin de rendre la compagnie viable après les échecs antérieurs, Air Côte d'Ivoire et ses partenaires de Célestair doivent se répartir des vols entre Afrique de l'Ouest et Centrale, a-t-il dit.

Pour Pierre Descazeaux, directeur général Afrique et Moyen-Orient pour Air France, le partenariat de la compagnie ivoirienne avec deux compagnies de pays voisins est "très important" pour "donner une grande chance de succès" à Air Côte d'Ivoire.

"D'ici quelque temps", l'Etat va céder au secteur privé ses parts, pour l'heure majoritaires, a assuré le ministre ivoirien de l'Economie Charles Diby Koffi, sans plus de précision.

Initialement prévu pour début 2012, puis fin avril, le lancement de la compagnie a été retardé en raison surtout de négociations difficiles sur la répartition du capital, selon des sources proches du dossier.

Les autorités françaises ont pesé fortement pour qu'Air France, au départ réticente alors que le marché ouest-africain est difficile et la rentabilité limitée, accepte ce partenariat voulu par le gouvernement du président ivoirien Alassane Ouattara, au pouvoir depuis avril 2011, selon les mêmes sources.

Il y a deux ans, Air Ivoire a cessé ses vols, plombée par une dette gigantesque et des effectifs pléthoriques. Elle était détenue à 49,5% par l'Etat et à 50,5% par CFI Aérien, filiale du groupe Atlantique, propriété de l'homme d'affaires Bernard Koné Dossongui, considéré comme un soutien de l'ex-président Laurent Gbagbo.

Selon le général Coulibaly, le partenariat entre Air Côte d'Ivoire et Célestair va aussi permettre à l'aéroport d'Abidjan de se relancer, après une décennie de crise politique, militaire et économique dans le pays.

"Notre aéroport a beaucoup souffert ces dernières années, passant de 1,2 million de passagers à 600.000 passagers. Nous pensons qu'avec le partenariat (avec) Air Mali et Air Burkina, nous pourrons d'ici à la fin de l'année atteindre le chiffre d'un million" de passagers, a-t-il indiqué.

AFP

Mercredi 16 Mai 2012


Maghreb | International | Dépêches





Newsletter









Galerie
Dreamliner0009
Patrouille La marche Verte
MAS2014_0120




Recommandez Aeronautique.ma




Vos commentaires




Top Aviation Sites
AVIATION TOP 100 - www.avitop.com Avitop.com