AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Quelle stratégie pour une sous-traitance aéronautique marocaine compétitive?


Par Aeronautique.ma, le 19 Janvier 2008



Quelle stratégie pour une sous-traitance aéronautique marocaine compétitive?
"Etre ensemble est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est une réussite", c'est en ces mots de Henry Ford que le trio Zakaria BENHAR, Soufyane ETBER et Makram KHABBACHE ont cloturé la soutenance de leur memoire de recherche intitulé "Dynamique des relations verticales et  clustering :: Quelle stratégie pour une sous-traitance aéronautique marocaine compétitive ?" dans l'amphithéâtre de l'ISCAE Vendredi soir.  

Les mots de Ford viennent d'être confirmés par la démarche de ce trio de jeunes qui se sont rassemblés pour former le Groupe de recherche BEK, ont progressé dans leur travail, pour enfin réussir à fournir une étude de qualité jugée par tous les membres du jury comme une référence dans le domaine de la sous-traitance aéronautique au Maroc. 

 Les membres du jury, composé de :
- Mr Hassan CHAGAR - Professeur associé à l'ISCAE, Directeur de recherche
- Mr Abdelhanine BENALLOU - Directeur Général de l'Office National Des Aéroports (ONDA)
- Mr Lhassen HANNAOUI - Professeur à l'ISCAE et Directeur Stratégie Conseil Maroc (STRATCO)
- Mr Khalil AOUAD - Directeur Général Creuzet/Indraéro Maroc et membre du Groupement des Industriels Marocains Aéronautique et Spatial (GIMAS)
- Mme Salima SAOULA - Directrice du Centre d'Etude et de Recherche Economique  à la Chambre Française de Commerce et d'Industrie du Maroc (CFCIM)
- M. Abbes KAILIL - Professeur et Responsable Unité des Etudes à l'Académie Internationale Mohammed VI de l'Aviation Civile (AIMAC),

ont tous félicité le Groupe BEK et ont considéré leur mémoire comme la première recherche méthodique réalisée à ce jour sur le secteur de la sous-traitance aéronautique au Maroc. Un travail qui a bien mérité la mention "Très honorable avec les félicitations du jury et recommandation de publication". 

Le secteur a certes fait l'objet de plusieurs études qui se sont toutefois penchées davantage sur l'attractivité du Royaume, le présent travail de recherche s'inscrit en complément de ces études, et tente d'aborder l'aspect compétitivité de la sous-traitance. 

Le groupe BEK essaye tout au long de son travail de répondre à l'ensemble d'interrogations relatives aux déterminants de la compétitivité du secteur susceptibles de lui conférer un avantage concurrentiel : Dans quel registre relationnel le sous-traitant doit-il s'inscrire pour pouvoir progresser? Quel est le profil idéal des sous-traitants en termes de compétences technologiques et organisationnelles ? Quelle est la contribution de la relation verticale et du clustering au développement du profil du sous-traitant? 

Résumé:
Dans le secteur de la construction aéronautique, les mutations industrielles, technologiques et financières observées ces dernières années ont induit une reconfiguration de la chaîne de valeur globale en faveur de l'avènement de nouveaux réseaux de sous-traitance dans les Pays Emergents. Cet article se propose d'interroger la nature de la nouvelle dynamique des relations inter-firmes, dans le contexte particulier du secteur aéronautique marocain. Elle mobilise l'approche basée sur les ressources et les compétences à travers une double entrée, relation verticale et clustering. Une attention particulière est accordée à la localisation territoriale et à l'attrait des environnements territoriaux comme indicateurs du "degré de clustering". Il s'agit d'examiner l'hypothèse selon laquelle ces nouvelles relations, invitent les sous-traitants à développer des compétences technologiques et organisationnelles susceptibles d'améliorer leurs performances. Pour ce faire, une enquête est réalisée auprès de 38 firmes sous-traitantes. L'argumentation s'articule autour de trois chapitres. Le premier revient sur les contours du contexte de l'industrie aéronautique marocaine caractérisé par un engagement croissant des pouvoirs publics. Le deuxième met en lumière le cadre conceptuel de l'évolution des relations de sous-traitance. Le troisième recommande enfin des actions à l'ensemble des intervenants en termes d'accompagnement de la filière. (Résumé issu de la mémoire)

Abstract:
In the aeronautics construction sector, the industrial, technological and financial changes observed these last years have led to the reconfiguration of the global value chain, which is propitious to the advent of new subcontracting networks in the Emerging Countries. This paper questions the nature of the new dynamics of the inter-firms relations, in the specific context of the Moroccan aeronautics sector. It mobilizes the Competence Based View through a double entry, vertical relation and clustering. Particular attention is granted to the territorial localization and the attractiveness of the territorial environments as "clustering degree" indicators. It refers to the analysis of the hypothesis according to which these new relations invite the subcontractors to develop technological and organizational capabilities that are likely to improve their performance. The results presented are drawn from a research project carried out among 38 subcontractors. The argumentation articulates into three chapters. The first reconsiders the context of the Moroccan aeronautic industry characterized by an increasing commitment of the public authorities. The second brings out the conceptual framework of the subcontracting relations evolution. The third finally recommends some actions to different actors in terms of accompanying of the industry. (Résumé issu de la mémoire)



Contactez le Groupe BEK Cliquez-ici 
Ou retrouvez-le au Salon AéroExpo Marrakech le vendredi 25 Janvier dans l'espace conférences à 10h.