AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Rencontre à Casablanca sur la coopération dans le domaine du transport aérien entre le Maroc et le Mali


Par Aeronautique.ma / MAP, le 17 Février 2013



Rencontre à Casablanca sur la coopération dans le domaine du transport aérien entre le Maroc et le Mali
La coopération dans le domaine du transport aérien entre le Maroc et le Mali a été samedi au centre d'une rencontre au siège de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM), qui a rassemblé une délégation parlementaire malienne conduite par le président par intérim de l'Assemblée nationale du Mali, Younoussi Touré, et des responsables de la compagnie aérienne nationale.

La rencontre, consacrée à l'examen des perspectives de développement et de renforcement de la coopération entre les deux pays dans le domaine du transport aérien, a été l'occasion pour souligner l'importance de promouvoir ce secteur pour faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays.

"Royal Air Maroc adopte une stratégie importante pour le continent africain où elle est fortement présente avec un réseau qui s'étend à plus de 26 pays. La compagnie nationale est présente particulièrement au Mali avec une direction régionale", a indiqué le directeur général exécutif de RAM, Abderrafia Zouitene.

Et d'ajouter que RAM relie Casablanca à Bamako avec 7 vols par semaine, soulignant que " RAM a été la seule compagnie aérienne à maintenir ses vols sur la capitale malienne dans les moments difficiles qu'a traversés dernièrement ce pays ami".

Pour sa part, M. Touré, qui effectue une visite au Maroc à la tête d'une importante délégation parlementaire malienne, a exprimé sa gratitude au Maroc pour ses efforts déployés en faveur d'une sortie de crise au Mali et pour les aides humanitaires envoyées par le Royaume au profit des populations en détresse dans ce pays. Il a également salué la position de la RAM dans les moments difficiles traversés par son pays.

Il a également mis l'accent sur l'importance de la coopération économique entre les deux pays. "Nous ne pouvons renforcer nos relations économiques que par le moyen de grandes entreprises comme Royal Air Maroc", a-t-il dit.