AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Royal Air Maroc: Les avancées des cinq dernière années


Par Aeronautique.ma / MAP, le 11 Mars 2011



Royal Air Maroc: Les avancées des cinq dernière années
La Royal Air Maroc (RAM) a réalisé d'importantes avancées, durant les cinq dernières années, en dépit d'une conjoncture internationale difficile, a affirmé, mercredi à Rabat, le Président directeur-général de la compagnie, Driss Benhima.
La RAM est parvenue à se tailler le rang de la première compagnie de transport au niveau du Maghreb et la 2ème place sur le plan du continent africain derrière la South African Airways (SAA), a affirmé M. Benhima, lors de la réunion de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants.
Il a souligné que la RAM occupe une place primordiale dans certains domaines puisqu'elle constitue le premier transporteur aérien dans le secteur du tourisme national.
Il a signalé que l'aéroport de Casablanca est devenu le premier hub de l'Afrique de l'ouest et le 3ème à l'échelle internationale, en termes de transport des voyageurs entre l'Afrique et l'Europe, après les aéroports de Charles de Gaulle et de Londres, ajoutant que la RAM a créé un important réseau africain desservant 22 destinations.
Il a précisé que le nombre des voyageurs transportés par la compagnie est passé de 3 à 6 millions, tandis que la flotte de l'entreprise a évolué de 30 à 54 avions et le nombre des destinations a augmenté de 50 à 75.
Suite à la crise économique qui a touché le secteur du transport, la RAM a pu enregistrer en 2010 d'importantes avancées dans ses activités à partir du 2ème semestre, avec une hausse de 11 pc au niveau du transport des voyageurs, a-t-il relevé.
Cette performance a concerné essentiellement les secteurs les moins touchés par la concurrence des compagnies low-cost avec des hausses sur les marchés de l'Afrique (+29 pc), du Moyen-Orient (+22 pc), de l'Amérique du Nord (+27 pc) et du Maroc (+23 pc), a-t-il fait observer.
Durant la même année, la RAM a lancé plusieurs grands chantiers, renforcé son programme volontariste pour l'optimisation des dépenses, poursuivi la modernisation de sa flotte à travers l'acquisition de deux avions de type Boeing 737 de la nouvelle génération, suite à l'achat, en 2009, de dix nouveaux appareils, a-t-il dit, notant que le réseau de la compagnie s'est élargi par l'ouverture de 14 nouvelles destinations.
M. Benhima a relevé que la RAM dispose de ressources humaines dotées d'une forte expérience et de multiples compétences dans le secteur du transport aérien, soutenant que la compagnie a consacré la culture du dialogue avec les différents partenaires sociaux dans le cadre d'un climat positif garantissant les intérêts de la compagnie et préserve les droits fondamentaux des employés.
Il a également fait état de la création de plus de 2600 offres d'emploi au profit des jeunes, ajoutant que le plan de développement de la flotte et les activités y afférentes vont garantir, à la même cadence, des postes d'emploi durant les prochaines années.
Concernant la période du pèlerinage, M. Benhima a indiqué qu'en 2010 la phase retour de l'opération Haj 1431 s'est déroulée dans de bonnes conditions pour tous les pèlerins grâce à la mobilisation des équipes de la compagnie et la coordination entre les différents intervenants.
Cette opération est considérée comme l'une des meilleures dans l'histoire de la compagnie avec un bon taux de ponctualité des vols, aucun bagage en souffrance et aucune location d'un appareil étranger, a-t-il noté.
M. Benhima a relevé que le prix du billet était le moins cher par rapport aux autres compagnies arabes, puisqu'il a été défini par une commission nationale qui prend en compte la réduction des dépenses des pèlerins, ajoutant que la RAM est toujours déficitaire alors que les autres compagnies enregistrent des profits dans cette période.
Il a montré aussi que la RAM, qui réalise des activités et des projets qui s'inscrivent dans le cadre de l'intérêt général et public, a mis à la disposition, conformément aux Hautes directives Royales, des avions pour garantir au Maroc le retour des ressortissants marocains établis en Libye.