Aeronautique.ma

Aeronautique.ma
Recevez la newsletter AEROHEBDO


Par MAP le Vendredi 5 Octobre 2007

Tarfaya: Vibrant hommage à la mémoire de l'aéropostale.




Tarfaya: Vibrant hommage à la mémoire de l'aéropostale.
La ville de Tarfaya, lieu mythique de l'ancienne aéropostale, s'est érigée au fil des années en une destination de passionnés et d'amoureux de l'aviation civile qui refont les trajets d'antan depuis Toulouse en direction de Saint Louis du Sénégal, pour retrouver les traces des pionniers de l'aviation civile, revisiter les quartiers où ils servaient, revivre les grandes escales des mythiques lignes de Latécoère et favoriser un retour aux origines de l'épopée de l'aéropostale internationale.

Chaque année, la piste historique de l'ancien aérodrome de Tarfaya, vestige de l'aéropostale, est restaurée et exclusivement rouverte pour accueillir les participants au Rallye Toulouse -St Louise, qui viennent dans cette ville historique du sud marocain rendre hommage à un site emblématique de l'aviation civile.

Mardi, ils étaient une vingtaine d'équipages participant au 25e Rallye aérien Toulouse - Saint Louis du Sénégal à atterrir sur la piste historique de l'aéroport de Tarfaya, où un accueil chaleureux leur a été réservés, dans une ambiance de joie et de liesse, en présence d'une foule nombreuse venue admirer le ballet de couleurs des aéroplanes en lice.

Des chants folkloriques, des rythmes et des danses, mélangés aux souffles humides transportés par la mer ont ainsi transformé l'ancien aérodrome de Tarfaya, en un véritable lieu de joie et de récréation, le tout dans une atmosphère conviviale et de retrouvailles.

Tarfaya qui constituait, depuis 25 ans déjà, une escale annuelle rêvée pour les participants au rallye "Toulouse - Saint Louis du Sénégal", créé en 1983 et organisé systématiquement chaque année, a renoué ainsi avec son histoire et rendu, dans le cadre de son 1er Festival international, qui se tient depuis dimanche, un vibrant hommage à la mémoire de l'aéropostale et à l'une de ses figures marquantes, en l'occurrence l'écrivain aviateur français Antoine de Saint-Exupéry qui servait dans cette citée, jadis appelée "Cap Juby", en tant que chef d'escale sur les mythiques Lignes Aériennes Latécoère entre 1927 et 1929.

Placée sous le Haut patronage de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan, le premier Festival international de Tarfaya, organisé sous le thème "les nuits musicales de Cap Juby", vise à imprimer à la ville une dimension culturelle et artistique internationale et à célébrer ses sites historiques, dont l'ancienne forteresse de Casamar, l'historique piste de l'aérodrome de Tarfaya et la stèle de "Saint Exupery".

Cette manifestation organisée par la wilaya de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra en coopération avec l'Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud, l'Association Synergie Sakia El-Hamra et la Succession Antoine de Saint-Exupéry, se veut également une célébration des 80 ans de l'arrivée d'Antoine Saint Exupéry en tant que chef d'escale à l'aéroplace de Tarfaya, des 80 ans de l'Aéropostale et des 25 ans du rallye "Toulouse -Saint Louis du Sénégal".

C'est à Tarfaya, en fait, que l'écrivain-pilote Saint-Exupéry s'est inspiré pour écrire plusieurs de ses œuvres, dont le plus célèbre "Le Petit prince".

"C'est toujours avec bonheur et fierté que je visite la ville de Tarfya et un désir profond de retrouver ses habitants et revisiter les traces des pionniers de l'aéropostal" a déclaré à la MAP M. Olivier D'aguy, neveu de l'écrivain et pilote français Antoine Saint-Exupéry.

De son côté Eugène Bellet, directeur du Rally a souligné que" l'escale dans la ville de Tarfaya permet de revisiter dans le temps et dans l'espace cette aventure humanitaire et internationale de l'aéropostale".

En fait, à quelques mètres de l'ancienne piste de Tarfaya, le visiteur de cette ville peut se rendre au musée Antoine Saint-Exupéry, espace de mémoire dédié à l'aéropostale, et découvrir à travers les maquettes, les affiches et les panneaux explicatifs ce que fut le rôle de la ville dans la grande aventure de la "Ligne latécoère" et le rôle de ceux qui parcouraient des routes dans le ciel, avec des moyens rustiques, pour transporter des informations nécessaires à l'essor des échanges et du commerce.

Ce musée, réalisé grâce au concours de l'association Mémoire d'Aéropostale, a pour vocation de remettre en valeur l'histoire de Tarfaya, qui fut un trait d'union entre Toulouse et Saint-Louis et l'hydrobase technique où se posaient et se ravitaillaient les premiers hommes de l'aéropostale à l'instar de Mermoz, les Latécoère, Daurat, Saint-Exupéry et Guillaumet, qui ont marqué à jamais l'histoire de l'aviation.

Une stèle représentant le Breguet 14 en miniature est érigée à proximité du musée et en bordure de la corniche de Tarfaya. Par ailleurs, les participants à cette compétition sportive aérienne, qui se veut "une véritable aventure humaine et technique sur les traces de l'Aéropostale et de ses pionniers", ont eu l'occasion de s'associer aux festivités organisées dans le cadre du festival international de Tarfaya.

L'Orchestre philharmonique du Maroc, qui fête ses 10 ans, a donné mardi un concert musical près de l'ancienne piste de Tarfaya, en commémoration des 80 ans de l'arrivée d'Antoine Saint Exupéry en tant que chef d'Aéroplace à Cap Juby.

L'Orchestre a séduit, une heure et demi durant, le public par d'authentiques tubes puisées dans son riche répertoire musical. Cette soirée artistique a clôturé en beauté par un éblouissant spectacle de feux d'artifice qui a illuminé le ciel de cette citée de myriades Suivant les traces de figures de proue de l'aéropostale, le rallye Toulouse-Saint Louis connaît la participation d'une vingtaine d'équipages, composé chacun de trois personnes en moyenne, embarqués à bord de petits avions à quatre places.
La course est jalonnée de plusieurs épreuves portant sur la navigation, le respect des temps imposés, la précision d'atterrissage, la précision du pilotage, la réglementation aéronautique et l'histoire de l'Aéropostale, de l'aviation ou des pays survolés. En 15 jours, les participants parcourent près de 10.000 km. Ils partent de Toulouse, rejoignent Saint Louis du Sénégal puis reviennent à leur point de départ (14 octobre).