Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







Industrie

Bombardier au Maroc: Le Royaume financera 10% du programme d'investissement

Le troisième constructeur mondial d'avions investira 200 millions de dollars dans une usine de nouvelle génération. Les premiers contacts ont eu lieu au Salon du Bourget en juin 2009. Plusieurs va-et-vient ont eu lieu depuis. Le Maroc financera 10% du programme d'investissement.


Bombardier au Maroc: Le Royaume financera 10% du programme d'investissement
L’histoire de l’installation du canadien Bombardier au Maroc, événement majeur en matière d’investissement étranger durant cette année, tient en deux dates et un seul endroit : juin 2009, juin 2011 et le Salon du Bourget. C’est, en effet, lors de cette étape parmi les plus courues de l’aviation mondiale, que s’est concrétisée, il y a un peu plus de deux ans, la première approche, à l’époque un peu timide, pour séduire l’avionneur en lui présentant l’offre «Maroc». Deux ans plus tard, le troisième avionneur mondial prend l’engagement d’investir dans une unité de production industrielle nouvelle génération. La décision a été officialisée le 16 novembre.

Entre ces deux dates, ce fut une longue chevauchée entreprise par Ahmed Chami, ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies -qui tient à préciser que son marathon découle d’une démarche collective entreprise avec d’autres acteurs comme l’Agence de l’investissement (AMDI) et le ministère des finances. «Je dois dire que je suis allé vers Bombardier au départ juste parce que cela s’imposait. Non seulement ce n’était pas du tout gagné d’avance mais parmi toutes les possibilités, c’était, à ce moment-là, la moins probable», se remémore-t-il.

Effectivement, quand Ahmed Chami rencontre, en juin 2009, Pierre Baudoin, président de Bombardier (la firme canadienne a deux activités distinctes : l’aéronautique et le ferroviaire) il lui brosse un tableau flatteur de l’offre «Maroc aéronautique» qui a déjà attiré des constructeurs et des sous-traitants de Boeing et Airbus. L’avionneur, il faut le dire, cherchait à l’époque un site avantageux et hésitait entre le Mexique où il était déjà présent, la Tunisie et la Turquie notamment. Mais la seule offre globale ne pouvait pas être un élément déterminant…

Le Maroc commence par inviter Bombardier à venir se rendre compte de visu des opportunités d’investissement. C’est ainsi qu’en octobre 2009, un des responsables est venu visiter le Maroc. Le ministre, qui suit de près le dossier, revient à la charge pour inviter l’avionneur à participer au salon Aéroexpo de Marrakech en janvier 2010. Bombardier accepte et expose quelques-uns de ses modèles d’avions.

Lire la suite sur LavieEco

Revue de presse

Vendredi 2 Décembre 2011

Mots clés : Bombardier


Commentaires

1.Posté par Kherrat Abdelkader le 03/12/2011 14:26

Salam Alikoum all,

Juste pour féliciter nos frères Marocains pour cette excellente nouvelle.
Je suis un employé de Bombardier et c'était déjà écrit dans le ciel que les compagnies comme Bombardier, Boeing et Airbus tot ou tard aller penser a l'Afrique du nord pour installer leur futurs usines. Vous avez bine lu ces signes. Espérons que l'Algérie et la Tunisie emboiteront le pas amine.
Encore une fois, je suis très content pour vous et félicitation, inchallah nous allons entendre d’autres bonnes nouvelles.

Aek

Nouveau commentaire :

Avis important : Nous ne sommes pas responsables des messages postés sous les articles de notre site et nous ne garantissons aucunement la précision, l'utilité, ni si l'information est complète, et nous ne sommes pas responsables du contenu de ceux-ci.

Dans la même rubrique
< >

Mercredi 10 Juillet 2019 - 14:29 Zahira Bouaouda à la tête de Matis Aerospace

Industrie | Aviation civile | Aviation militaire | Espace | Sport | AEROEXPO 2010






Newsletter






Galerie
IMA - Entrée
MAS2014_10083
MAS20140273