AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Royal Air Maroc: Le salaire d'un pilote de ligne en question


Par Aeronautique.ma, le 18 Août 2009



Les salaires des pilotes varient en fonction des compagnies aériennes, de la taille des avions, des distances, de l’expérience du pilote.
Un pilote peut débuter à 3 000 € (33.000 Dhs) bruts par mois dans une grande compagnie comme Air France et évoluer jusqu’à 14000 € (151.000 Dhs) en fin de carrière. Mais dans les compagnies plus modestes, la fourchette se situe plutôt entre 2 300 € (25300 Dhs) et 8000 € (88000 Dhs). En fin de carrière, certains pilotes peuvent percevoir un salaire allant jusqu’à 15 000 € (165.000 Dhs) .


Royal Air Maroc: Le salaire d'un pilote de ligne en question
Un pilote de Royal Air Maroc a un salaire qui démarre à 40.000 Dhs et peut atteindre les 90.000 Dhs brut par mois en fonction du nombre d'heures de vol. Le pilote de ligne évolue tout au long de sa carrière: copilote sur un petit avion, puis commandant de bord, puis commandant de bord sur un plus gros avion...  L'évolution dépend des besoins de la compagnie et des formations qu’elle propose à ses pilotes.

Karim Ghellab, ministre de tutelle avait annoncé à l'occasion de la grève des pilotes de RAM:
«Le salaire moyen d’un pilote est de 87.000 DH, plus que celui d’un ministre»
Pour Mr Jalal Yaàkoubi, président de l’AMPL (Association Marocaine des pilotes de ligne), c’est tout à fait faux. Un pilote en début de carrière perçoit un salaire de 40.000 DH, celui en milieu 70.000 DH et en fin de carrière il touche aux alentours de 75.000 DH. Mr Yaàkoubi ajoute: «nous payons une assurance en France de notre propre argent car les pilotes inaptes n’ont pas de CNSS». Pendant longtemps, et jusqu’en juillet 2007, les pilotes n’avaient pas d’assurance, ce qui est à mettre à l’actif de Driss Benhima, PDG du groupe. Désormais, il y a une possibilité de reclasser un pilote au sol s’il est inapte, poursuit-il.

Il faut aussi savoir que le temps passé au sol, pour profiter de son salaire assez confortable, n'est rien à côté du temps passé dans les airs ou dans des pays étrangers loin de sa famille. Malgré sa renommée prestigieuse, ce métier est difficile et lourd de responsabilités. Les conditions de voyage ne sont pas toujours agréables, le pilote de ligne doit tout contrôler et assurer au maximum la sécurité des passagers. Il est seul aux commandes à la tête d'une équipe qu'il doit gérer pour honorer sa mission.

Écoutez Mr Najib Ibrahimi, pilote de ligne et représentant de l’Association Marocaine des Pilotes de Lignes sur la Radio Marocaine Atlantic réagissant à ce propos:

najib_ibrahimi.mp3 Najib Ibrahimi.mp3  (541.59 Ko)



Mots clés : pilote, royal air maroc