Aeronautique.ma

Aeronautique.ma
Recevez la newsletter AEROHEBDO


Par Article soumis par CAIZ le Lundi 4 Août 2014

Un gros fragment d'Astéroïde 4-Vesta s’est éclaté au Sud Est du Maroc



Le 9 Juillet dernier vers 22h 30 mn, un fragment de plus de 10 kg d'Astéroïde Vesta (4) s’est explosé dans la région de Tighirt (à 15 km de Foum lahcen vers Assa), a confirmé le spécialiste et le vulgarisateur marocain le Pr. Abderrahmane Ibhi responsable du Club d’Astronomie Ibn Zohr et membre de réseau national pour la promotion de la diffusion de la culture scientifique et technique (RNCST, Maroc) et l’‟International Meteor Organization” (IMO).


Le mercredi 9 Juillet 2014 vers 22h 30 mn, les habitants de Tighirt et les régions avoisinantes se sont brusquement réveillés par plusieurs fortes détonations. Aussitôt, des centaines d’individus ont envahi la région de Foum Lahcen (Tata, Maroc) et des dizaines de fragments d’une météorite ont été récoltées par des marchands et des chasseurs qui ont acquis un savoir-faire dans le domaine des roches extraterrestres.

Ces roches sont devenues une source de revenu et cela s’explique par leur importante valeur marchande. La plupart sont ainsi vendues à des chasseurs et à des collectionneurs internationaux. Ce marché est si lucratif que des "chasseurs" parcourent la planète à la recherche de nouveaux spécimens.

L’étude pétrographique et géophysique des fragments récupérés par le scientifique de l’Université Ibn Zohr d’Agadir montre, entre autres, une densité de 2,77 et une susceptibilité magnétique de 2,73 (log Xi = 2,73) dévoilant ainsi qu’il s’agit d’une "Eucrite", météorite "magmatique" qui provient de la ceinture d’astéroïdes et plus exactement Vesta (4). Ces derniers orbitent entre Mars et Jupiter et suite à des collisions entre eux, libèrent ainsi des morceaux qui peuvent errer longtemps dans l’espace pour finir leur course sur la Terre et donner des météorites astéroïdales.

Vesta (4) est le vestige d’une protoplanète qui s’est constituée au cours des premiers millions d’années d’existence du système solaire. Classé comme le deuxième plus gros astéroïde de la ceinture après Cérès, avec un diamètre d'environ 530 km et une masse d’environ 270 millions de milliards de tonnes. Il est composé d’une croûte rocheuse et d’un noyau métallique qui se sont différenciés, d’ailleurs la Terre a connu le même phénomène. Les météorites de cet astéroïde sont groupées dans la famille Howardite-Eucrite-Diogenite (HED). Cette dernière regroupe des roches volcaniques (cristallisation à la surface) et des roches plutoniques (cristallisation plus profond).

Comme les roches basiques terrestres, les eucrites sont composées d'orthopyroxène, clinopyroxènes et plagioclase avec des quantités mineures de troilite et Ni-Fe métal. L’eucrite de Foum Lahcen est plutôt semblable à des gabbros terrestres (roches plutoniques) avec une accumulation des minéraux précités par décantation dans une chambre magmatique. Les météorites sont des vestiges de la formation de notre système solaire.

L'analyse de ces roches nous fournit de précieuses indications sur les conditions physico-chimiques qui régnaient dans les premières phases de la formation du système solaire il y a environ 4,5 milliards d'années. Malgré sa grande richesse en météorites, le Maroc ne dispose d’aucune structure qui veille sur sa protection, il en résulte une perte importante de ce patrimoine céleste.



Mots clés : Astéroïde