Aeronautique.ma

Aeronautique.ma
Recevez la newsletter AEROHEBDO


Par MAP le Mercredi 10 Février 2010

Accord de libéralisation du transport aérien entre le Maroc et le Canada




Accord de libéralisation du transport aérien entre le Maroc et le Canada
Le Maroc et le Canada ont signé, mardi à Québec, une déclaration conjointe relative à l'accord de libéralisation du transport aérien entre les deux pays.
Une fois ratifié, cet accord devra se traduire notamment par une multiplication des compagnies et des fréquences de liaison entre les deux pays et une concurrence qui se traduirait, en particulier, par une baisse des prix des billets de voyages entre les deux destinations.

Cette déclaration conjointe a été signée par le ministre de l'Equipement et des transports, M. Karim Ghellab, et le ministre d'Etat canadien des transports, M. Rob Merrifield, en présence, notamment de l'Ambassadeur du Maroc au Canada, Mme Nouzha Chekrouni.
A cette occasion, les deux ministres se sont félicités de l'aboutissement des négociations aéronautiques entre les experts des deux pays et qui se sont soldées par le paraphe le 13 novembre dernier à Rabat d'un nouvel accord libéral relatif aux services de transport aérien qui remplace celui du 14 février 1975.

Cet accord prévoit notamment la multidésignation des entreprises de transport aérien, la levée des restrictions concernant la capacité et les fréquences, la libéralisation de la 3ème et 4ème libertés, ainsi que 2 points en 5è liberté pour chaque pays. Les deux points seront désignés en Europe pour le Canada, et aux Etats-Unis pour le Maroc.
Dans une déclaration à la MAP, M. Ghellab a expliqué que l'accord permettra la multiplication des compagnies aériennes et aura des effets positifs en particulier en matière de concurrence et de liberté concernant la capacité et les fréquences.
Rappelant les avantages multiples de l'accord d'Open Sky, à divers égards, il a ajouté que cet accord permettra notamment la libéralisation des marchés et l'amélioration des conditions de concurrence.
Le ministre d'Etat canadien s'est félicité, de son cô té, de la signature de cette déclaration, et des relations liant le Maroc et le Canada.
Selon lui, cette entente permettra de générer des opportunités d'affaires pour les compagnies aériennes et ce, au profit du consommateur.

Les deux ministres ont aussi enregistré avec satisfaction l'évolution du trafic aérien entre les deux pays et les résultats positifs de la politique réussie de la libéralisation du secteur du transport au Maroc.
Ils ont, en outre, souligné que ce nouvel accord renforcera les relations bilatérales et fournira un support à tout accord commercial bilatéral visant à consolider davantage les liens économiques entre les deux pays.

Lors de cette rencontre, qui s'est déroulée en marge du 13 congrès international de la viabilité hivernale (8-11 février), les deux ministres ont évalué l'état de la coopération existante entre les deux parties dans les domaines des transports et des infrastructures et exprimé leur volonté de renforcer davantage les liens de coopération et de partenariat en la matière.
Le trafic international entre le Maroc et le Canada a enregistré une croissance de 11,63 pc en 2008 contre 5,49 pc en 2007. La compagnie marocaine Royal Air Maroc dessert le Canada à raison de 7 fréquences par semaine sur la ligne Casablanca-Montréal-Casablanca. Aucune compagnie canadienne ne dessert actuellement le Maroc.


Mots clés : canada