Aeronautique.ma

Aeronautique.ma
Recevez la newsletter AEROHEBDO


Par MAP le Mardi 4 Novembre 2008

Casablanca accueille le 34e séminaire du Fonds du Conseil international des aéroports



L'importance de la certification des aérodromes, recommandée par l'Organisation internationale de l'aviation Civile (OACI), a été mise en avant, lundi à l'Académie internationale Mohammed VI de l'aviation civile à Casablanca, dans le cadre du 34e séminaire du Fonds du Conseil international des aéroports (ACI).


Casablanca accueille le 34e séminaire du Fonds du Conseil international des aéroports
Intervenant à l'ouverture de ce séminaire, organisé du 3 au 7 novembre au Maroc sous le patronage de l'OACI en partenariat avec l'Office national des aéroports (ONDA), Philippe Baril, directeur général du Fonds ACI, a mis en exergue dans ce sens la conviction du Maroc, dès la création de ce Fonds qui fête aujourd'hui ses 15 années de succès, de la nécessité de faciliter et promouvoir la formation "à la carte" au bénéfice des aéroports des pays en développement.

M.Baril s'est arrêté, dans son intervention lue au nom de Paul Genton, fondateur de l'ACI et du Fonds ACI en 1994, sur l'importance des séminaires de formation organisés pour la bonne marche des aéroports, soulignant qu'il "n'y a pas une seule méthode du genre (Readers Digest) qui donnerait la science infuse nécessaire, mais il s'agit d'aborder une connaissance actualisée des divers domaines que doit maîtriser un bon gestionnaire d'aéroport ou de certains services pour apporter à ses utilisateurs les meilleures conditions de confort, de sécurité et de sûreté".

De son côté, Abdelhanine Benallou, directeur général de l'ONDA, s'est félicité de la présence nombreuse de participants à ce séminaire (31 experts africains et asiatiques), témoignant ainsi de l'intérêt suscité pour une meilleure connaissance du contexte actuel de la certification des aérodromes et pour savoir mettre en place au sein des aéroports les conditions clés permettant de répondre aux exigences de l'Annexe 14 de l'OACI.

M. Benallou a indiqué que l'ONDA accorde une grande priorité à la démarche certification en matière de sécurité aéroportuaire et suit avec un intérêt particulier les différents développements dans le règlement OACI relatif à la certification.

Pour ce faire, il a rappelé qu'une équipe chargée du projet certification OACI a été mise en place au sein de la direction qualité, sûreté et sécurité, en travaillant en étroite collaboration avec la direction de l'aviation civile, relevant du ministère de l'équipement et du transport, pour l'implantation effective du processus de certification au sein des aéroports du Royaume.

Et de relever que l'organisation du 34e séminaire traduit dans les faits la volonté marocaine pour le développement de la coopération sud-sud et son souci de préparer les aéroports du pays aux évolutions futures à l'échelle internationale et d'apporter les adaptations nécessaires pour permettre à l'infrastructure aéroportuaire d'assurer la mission de développement du transport aérien dans les meilleures conditions d'efficacité et de compétitivité.

Le secrétaire général de l'ONDA, Rachid M'saadi, a quant à lui souligné que la certification des aérodromes n'est pas seulement une obligation faite aux Etats pour mettre en place un cadre réglementaire obligeant les exploitants d'aérodromes à s'engager dans le processus de certification, mais aussi une obligation pour mettre en place un système de management de la sécurité (SMS) en conformité avec le certificat de sécurité d'aérodrome.


Mr Maamoune Chakira
Mr Maamoune Chakira
Maamoune Chakira, directeur régional ACI Afrique, siégé au Maroc à l'Academie Internationale Mohammed VI de l’Aviation Civile, a révélé que sur 170 aéroports internationaux dans la région (Afrique), on constate que moins de 30 aéroports seulement sont certifiés, rappelant que la certification est considérée aujourd'hui comme outil moderne de gestion afin de mieux connaître les points de faiblesse et pouvoir continuer à exister en améliorant le quotidien.

Le 34e séminaire du Fonds de l'ACI est animé par des conférenciers internationaux du monde aéronautique qui cherchent à concilier les règles de sécurité et la qualité de services aux passagers en se penchant sur les moyens de motiver le personnel face aux problèmes de sécurité et de sûreté.