AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique

Aeronautique.ma
Recevez la newsletter AEROHEBDO



Le Maroc a son Salon International d'Aéronautique


Par Aeronautique.ma, le 29 Novembre 2006



Conference de presse AeroExpo
Conference de presse AeroExpo
Le Maroc a son Salon International de l'aéronautique. La conférence de presse organisée hier a été l'occasion pour le lancement officiel de la première édition du Salon International des industries et services aéronautiques au Maroc.

Autour de la société IEC, spécialisée dans l'organisation d'événements professionnels, était présents : Mr A. BENALLOU (Directeur général de l'office national des aéroports), Mme B. KHOUJAHI (Direction Marketing a la Royal air Maroc) et Mr B. IGOUNENC (Président du Groupement des Industriels Marocains Aéronautique et Spatiale GIMAS).

Mr LE HENAFF (Commissaire Général du Salon) a tenu à rappeler que le Salon représente un nouvel outil de communication pour promouvoir les compétences aéronautiques Marocaines et créer une plate-forme de rencontres professionnelles permettant les synergies entre opérateurs locaux et internationaux, dans le but de développer des partenariats favorables aux investissements étrangers au Maroc.

Dans le même sens, Mr PINEAU (IEC) a énuméré les objectifs du Salon en quatre points :
-          faciliter les partenariats locaux et internationaux,
-          faire de l'aéronautique un pole majeur de croissance,
-          valoriser l'offre Marocaine,
-          faciliter aux PME Marocaines la pénétration de ce marché en plein développement,
pour cela, les organisateurs comptent attirer pas moins de 250 exposants et 10000 visiteurs. Le salon comportera aussi un stand pour présenter quelques 80 avions en statique, et une vingtaine d'avions en démonstration.

Mr BENALLOU a pour sa part salué la tenue de la première édition d'un Salon Aéronautique au Royaume, mettant l'accent sur les efforts de l'ONDA pour drainer davantage d'entreprises internationales pionnières dans ce segment.

En effet, l'ONDA a mis dernièrement sur une superficie de 70 hectares, un Aeropole  regroupant 41 unités industrielles et emploie 3 206 cadres et employés dans diverses spécialités. Les lots de terrains, équipés à cet effet, ont été mis à la disposition des investisseurs à des tarifs préférentiels et incitatifs.

Mme B. KHOUJAHI a rappelée que la Royal Air Maroc a toujours misée sur la qualité pour améliorer ses performances et accroître sa compétitivité. Elle a présentée toutes les certifications obtenues par la RAM, lui permettant d'entretenir aussi bien les avions Européens (JAR145) qu'Américains (FAA). Cette démarche a été consacrée en 2006 par l'obtention de la certification IOSA. Des certifications qui ont permis à la compagnie de faire des joint-ventures avec de grands noms de l'aéronautique : SMES (avec SNECMA) et  MATIS (avec Boeing et Labinal) et de créer une entité pour la maintenance des avions a Marrakech : Aero-Technics.

Mr B. IGOUNENC a profité de la conférence pour présenter le GIMAS en rappelant sa mission, ses membres et les différents projets ou le groupement est impliqué.  En effet, le GIMAS travaille en collaboration avec l'ONDA pour la création d'un centre de formation spécifique aux besoins de l'industrie aéronautique, permettant de générer des compétences opérationnelles à très court- terme. Le groupement participe aussi au groupe de projet « Formations aéronautiques » initié par l'OFPPT.

Le reste de la conférence a consisté à un échange de question-reponse entre les journalistes présents et le comité d'organisation. Mr PINEAU a précisé que la pérennite du salon est assurée pour au moins une durée de 5 ans successives et que la périodicité des éditions suivantes sera décidée ultérieurement. Il a aussi rappelé, suite à une question d'AeroMaroc, que plusieurs conférences seront programmées en marge du salon sur le thème des « Enjeux des industries et services aéronautiques au Maroc ».

Lire aussi:
Pour en savoir plus visitez le site web officiel du Salon www.aeroexpo-morocco.com
Fiche technique







Commentaires...

1.Posté par samir le 03/12/2006 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'article souligne le fait que le GIMAS travaille en colaboration avec l'ONDA pour former des cimpétences en aeronautique en trés court terme. Puisque le besoin est si urgent pourqoui ne pas penser a se tourner vers les Forces Royales Air? qui, on le sait, regorge en ingénieurs et en techniciens trés hautement qualifiés

2.Posté par Ryan le 04/12/2006 00:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En l'etat actuel, l'industrie aeronautique a surtout besoin d'operateurs cad des gens qualifies pour faire des taches ne demandant pas un haut niveau de technicite mais qui possede une vitesse V zero permettant leur insertion rapide, ce qui encouragera d'autres sous-traitants a s'installer au Maroc.
Moi, je garderai pour les forces royal Air un travail a plus grande valeur ajoutee, ameliorer ou concevoir des moteurs d'avions, des etudes poussees des materiaux ou pourquoi pas se lancer dans un projet de construction d'avion, meme si des avions taxi...

3.Posté par Adnane le 16/12/2006 00:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour promouvoir l'industrie aéronautique au maroc, je crois qu'il faut commencer de la base, c'est à dire former des ingénieurs marocains (au Maroc),et qu'on je dis "former" c'est mettre a leurs dispositions tout un ensemble d'outils et de matériels assurant une formation de qualité,
On peut jamais envisager une industrie aéronautique deNIVEAU mondial et aucune école d'ingénieur (méme pas l'EMI) n'a le moindre matériel de TP (Souflante, banc d'essai, coque, licence de logiciels....) dans ce domaine.

4.Posté par Rabie AL ATLASSI le 02/05/2007 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le secteur Aéronautique est une niche très porteuse pour l'économie marocaine et qui requiert un intérê spécial de ses acteurs: Gouvernement, Banques et investisseurs. Toujours est il qu'il ne faut pas négliger que le secteur demande un haut potentiel de compétences et une infrastructure technologique importants qu'il faut préparer avant de commencer quoique ce soit. Je crois que l'AERO EXPO sera un vrai baromètre de la prédisposition de notre économie et ses acteurs à s'engager dans un secteur aussi sensible et porteur.

5.Posté par Soufiane_AIMAC le 05/05/2007 02:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'AERO EXPO est une vrai manifestation qui tirera l'alarme sur un secteur si porteure é qui a souffert d'un manque de compétences ds le domaine...
Je tiens à répondre à la question 3 de Adnan é je lui di ke la premiére promotion des ingénieurs de l'aviation civile, formée par l'Académie Internationale Mohammed VI de l'Aviation Civile ( AIMAC ), sortira en fin de cette année scolaire 2006/2007..é vous étes invités à assister à leur soutenance le fin juin 2007 o lieu de lécole.

6.Posté par ORCHE le 15/09/2007 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je désire participer à ce premier salon de l'aéronautique au Maroc, qui j'espère aura grand succès.

7.Posté par Abdelhak NAFI le 19/09/2007 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
Pour promouvoir l'industrie aeronautique, le Maroc a vraiment besoin de professeurs compétents et spécialisés dans la téchnologie de pointe pour former des vrais ingénieurs et des vrais techniciens. Les compétences marocaines, dans le domaine de la mécanique, sont à l'étranger pour l'instant.

8.Posté par chenaoui le 23/09/2007 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je voudrai construire des avion dans un aéroport aéronotique