AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Marrakech accueille les réunions internationales sur la navigation aérienne


Par MAP, le 8 Avril 2008



Marrakech accueille les réunions internationales sur la navigation aérienne
Les réunions internationales sur la navigation aérienne se tiendront du 7 au 11 avril à Marrakech avec la participation de l'office National des Aéroports (ONDA).

La première séance de cette rencontre sera consacrée à la réunion du groupe AD HOC BRNAV, qui regroupe la direction de la navigation aérienne (DNA) à l'ONDA, l'Agence Espagnole de la Navigation Aérienne (l'AENA) et leur homologue Portugais (NAV), pour examiner la restructuration de l'espace aérien océanique, partie commune et limitrophe des trois pays, a indiqué dans une déclaration M. Brahim Lakhlifi, directeur de la navigation aérienne à l'ONDA.

Le sous-groupe opérationnel AEFMP, regroupant l'Algérie, l'Espagne, la France, le Maroc et le Portugal, tiendra, à cette occasion, sa réunion semestrielle en vue de poursuivre l'adaptation des équipements et l'harmonisation des procédures de gestion des flux de trafic aérien empruntant les espaces de ces pays, notamment celui qui part de l'Europe vers l'Afrique, l'Amérique du sud ou à destination des îles canaries.

La gestion de la grande portion de l'espace aérien océanique située au-dessus de la haute mer, sujet de réunion du groupe AD HOC, a été confiée au Centre de Contrôle régional (CCR) de Casablanca, a-t-il noté, soulignant qu'il est dans l'intérêt de l'ensemble des pays de la région d'augmenter la capacité d'accueil de leur espace aérien et d'améliorer la qualité des services fournis aux usager de ces espaces.

Les réunions de Marrakech seront couronnées, selon M. Lakhlifi, par la signature d'un mémorandum de coopération entre le Maroc et l'Espagne (ONDA et l'AENA).

Ce mémorandum a pour objectif de favoriser l'échange des expériences dans le domaine opérationnel et technique entre les deux organismes et permettre à l'ONDA de bénéficier du système NORVASE, outil servant pour le calcul des capacités des secteurs aériens aussi bien en route qu'en approche, ce qui améliorera, selon M. Lakhlifi, "les capacités d'accueil de notre espace aérien et rendre le ciel Marocain aussi performant que celui de ses voisins européens".