AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

RAM Academy: Séparation prévue dans le contrat programme signé avec l'état


Par Aeronautique.ma, le 10 Octobre 2011



RAM Academy: Séparation prévue dans le contrat programme signé avec l'état
L'externalisation de RAM academy, annoncée la semaine dernière sur Aeronautique.ma, a été confirmée sur le quotidien Marocain Le Soir Echos par la compagnie Royal Air Maroc. La séparation est une action prévue dans le contrat programme signé entre l’Etat et Royal Air Maroc, le 21 septembre 2011.

"RAM Academy travaille de manière quasi exclusive pour la compagnie Royal Air Maroc. La régularité de son fonctionnement est, de ce fait, affectée par les aléas conjoncturels et les éléments cycliques qui caractérisent l’activité de Royal Air Maroc et qui ont des conséquences sur la planification de ses besoins en pilotes" précise la compagnie. Un des objectifs de l’externalisation est de répondre à ce souci et de permettre à RAM Academy d’avoir une activité régulière et de ne plus rester tributaire des fluctuations de l’activité de RAM.

L’autre objectif de l'externalisation est d'améliorer l’environnement concurrentiel de Royal Air Maroc. Les concurrents de la compagnie nationale ne forment pas leurs pilotes alors que Royal Air Maroc assure, par ses moyens propres, cette formation. Une tâche qui impose à la compagnie des investissements lourds et des frais de fonctionnement importants (achat d’avions de formation, moyens pédagogiques, recrutement d’instructeurs,…), des investissement qui pénalisent sa compétitivité.




Commentaires...

1.Posté par bamou le 10/10/2011 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voilà donc la confirmation de ce qu'on disait auparavant,la RAM ne peut plus prendre en charge l'ENPL et RAM academy ,c'est à l'état de voir comment gérer ce dossier épineux afin de ne pas pénaliser les futurs élèves pilotes ou candidats aux métiers de l'avion....

2.Posté par bamou le 17/10/2011 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trouvé sur le net :
RAM : L’externalisation de l’ENPL en marche
Dans le cadre de son plan de restructuration, Royal Air Maroc (RAM) vient de lancer un appel d’offres relatif à l’externalisation de l’Ecole nationale des pilotes de lignes (ENPL). Les candidats intéressés ont jusqu’à lundi prochain pour remettre leur dossier à la direction des achats de la compagnie. A suivre !

3.Posté par Charif Chefchaouni Abdelfattah le 17/10/2011 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout d'abord on peut être surpris par le délai de soumission fixé au 24 Octobre alors que les délais de soumission habituels sont de 21 jours....
Par ailleurs, force est de constater que RAM va pour la première fois, dans l'histoire de notre pays, externaliser toute une école nationale! On peut être pour sachant la crise qe traverse RAM et que cette activité fort coûteuse ne peut plus être supporté par la compagnie. C'est bien le seul argument...

On peut être aussi contre car la compagnie devrait se recentrer sur son métier de base et laisser la formation aux professionnels en la matière.
Dans ce sens, il serait du rôle de l'état de reprendre une telle école (voir ENAC) pour continuer à faire de la formation pour les jeunes marocains et marocaines qui sont doués et qui n'ont pas les moyens de payer une telle formation.

De plus, il est vain de ne former que des pilotes, il serait utile de former également des ingéneirs en aéronautique.

Il semblerait que des solutions de type privé-public soient plus adéquates (voir le montage de l'ESITH ingénieur en textile)...
La bonne décision en la matière semblerait ce montage pour conserver le caractère national de l'école et bien gérer l'aspect formation pilote qui nécessite un fort investissement.

4.Posté par bamou le 18/10/2011 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien dit "Abdel"

Auparavant quand j'avais intégré l'école de pilotage au début des années 80,il y avait le CFP de la RAM (centre de formation professionnelle) qui formait aussi bien les mécaniciens avions,les stewards et hôtesses de l'air,les agents techniques d'exploitations ATE,et bien sûr la formation théorique des pilotes et mécaniciens navigants (B727& B747)),mais bon c'était de l'histoire à vous racontez vous les jeunes....

5.Posté par Charif Chefchaouni Abdelfattah le 18/10/2011 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Maroc s'est donné comme ambition dans son plan Emergence de développer le secteur de l'Aéronautique.

Force est de constater l'absence totale de l'Etat en matière d'accompagnement en matière de formation.

Former un technicien en aéronautique n'est pas du ressort du privé ni de l'OFPPT. L'etat doit mettre en place une école d'ingénieurs et des EST pour mettre sur le marché des compétences dans le domaine.

Par ailleurs le sort de l'ENPL est lié à la mise en place de ces écoles. Le pilotage peut être rattaché à une école d'ingénieur en aéroanautique à mettre en place MAIS SOUS L'EGIDE DE L'ETAT et non aux mains du privé.


6.Posté par Neomath le 18/10/2011 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'appel d'offre a été lancé... Voici une copie:

7.Posté par bamou le 19/10/2011 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Charif Chefchaouni Abdelfattah

L'état ne peut pas prendre en charge RAM academy pour plusieurs raisons,je te cite une de ces raisons : où sont les instructeurs diplômés d'état (n'appartenant pas à RAM) qui feront ce boulot ?!

Nouveau commentaire :

Avis important : Nous ne sommes pas responsables des messages postés sous les articles de notre site et nous ne garantissons aucunement la précision, l'utilité, ni si l'information est complète, et nous ne sommes pas responsables du contenu de ceux-ci.