AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

RAM expose ses plus beaux aéronefs


Par , le 8 Décembre 2005


· Portes ouvertes sur deux semaines pour admirer la collection
· La star toutes catégories confondues: Le Constellation L 749

IL porte bien son nom! Le Constellation, qui est allé taquiner les étoiles plus d'une fois depuis sa création en 47, est une vraie star pour tous les passionnés de l'aviation, qui le nomment d'ailleurs affectueusement… Connie! Royal Air Maroc rend donc justice à la légende vivante, rachetée en 57 à Air France, en organisant, à partir du 5 décembre et pour deux semaines, des journées portes ouvertes à Casablanca sous le thème: «L'avion Lockheed Constellation L 749».


RAM expose ses plus beaux aéronefs
Les plus anciens s'en souviennent peut-être… ou l'ont déjà aperçu dans d'autres cieux. Le monstre des airs a été utilisé fréquemment pour les voyages de Feu Mohammed V ainsi que le reste de la famille royale durant les premières années de l'indépendance au Maroc.
Des turbulences, le modèle en a connu plus d'une. La plus mémorable sans doute: Le Connie d'Air India International, assurant la liaison Bombay-Londres via le Caire et Genève, s'écrase le 3 novembre 1950 dans le massif du Mont-Blanc, et tue plus de 40 personnes… Triste record. C'était la première grande catastrophe aérienne civile de tous les temps.
Pour la petite histoire, dessiné et construit dans les années quarante par Lockheed Aircraft Corporation, le Constellation demeure le premier grand succès commercial d'un avion de ligne à cabine pressurisée... Il était à l'époque précurseur d'une nouvelle ère: le transport aérien «confortable et sûr», indiquent les experts.
Il était également connu pour ses bonnes performances: Connie peut voler à près de 650 km/h et jusqu'à 7.000 mètres d'altitude, explique Brahim Karkar, responsable Formation technique à l'Ecole de pilotage de la compagnie nationale basée à Casablanca.
Le coût de production de l'avion à l'époque était de… 425.000 dollars! «Le Constellation L 749 est mythique et vraiment le plus prisé par les musées de l'air», explique Karkar, lui aussi comme un enfant devant l'appareil gigantesque.
Aujourd'hui, seuls les derniers Connie volent encore. Deux exactement, selon les professionnels. Un aux Pays-Bas et un Super Constellation à l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse.

Leconomiste (07/12/2005)


Mohamed Ouitassane
Ingénieur de formation, fondateur de Aeronautique.ma média citoyen qui, par son contenu et sa... En savoir plus sur cet auteur