Aeronautique.ma
Aeronautique.ma







Aviation civile

Royal Air Maroc citée dans une émission sur le "Pay to fly", la compagnie dément et saisit la justice


La compagnie nationale Royal Air Maroc a été cité dans l’émission « Pièces à conviction » diffusée sur  la chaîne française France 3 le 23 Mars 2016 comme pratiquant le « pay to fly ». On parle de « Pay to fly » quand un jeune pilote paie des compagnies aériennes pour y travailler et cumuler les heures de vol minimum pour être recruter ailleurs.

"Nous avons un programme de 500 heures au Maroc avec la RAM sur des vols en provenance du Maroc et à destination de l’Europe", avance une responsable de formation dans une agence d’intermédiation lituanienne. Elle ajoute que trois pilotes sont déjà en formation au Maroc. « Nous espérons que très bientôt ils nous prendront d’autres pilotes ». Le jeune pilote doit s’acquitter des 62.500 euros demandés par la compagnie s’il veut intégrer le programme. La pratique serait légale au Maroc.

Elle ajoute que pour le cas de la RAM contrairement à d’autres compagnies « aucune évaluation préalable n’est réalisée. Vous payez et vous commencez ». Les journalistes affirment avoir joint la compagnie nationale qui n’a pas donné suite à leur demande. 

Dans un communiqué, Royal Air Maroc revient sur ces propos qu'elle juge mensongers, d’autant plus, que Royal Air Maroc n'a jamais collaboré avec ledit cabinet. La compagnie regrette que les réalisateurs du reportage se soient appuyés sur un faux témoignage pour avancer des conclusions erronées, la compagnie a saisi les autorités judiciaires compétentes eu regard au préjudice subi.
 
Le communiqué ajoute que Royal Air Maroc ne fait aucun compromis sur la sécurité de ses passagers et reste très vigilante sur les process de sélection de formation et de suivi de ses pilotes. Durant toute leur formation, les pilotes marocains et étrangers sont encadrés par des Commandants de bord Instructeurs qui totalisent chacun plus de 10 000 heures de vol, et répondent aux plus hauts standards d’exigence au niveau mondial. 

Depuis 2002, Royal Air Maroc forme des pilotes étrangers compte tenu de son expérience dans le domaine. Pour accéder à ces sessions de formation, les pilotes doivent impérativement être titulaires de diplômes et de qualifications délivrés par les autorités européennes, au même titre que les pilotes évoluant dans les grandes compagnies européennes. En outre, Royal Air Maroc impose des conditions de sélection rigoureuses et soumet les candidats à des examens et des contrôles draconiens pour accéder à ces formations. 

Une fois retenus, les candidats sont obligés de refaire entièrement le stage de « qualification de type » conformément aux normes et standards de Royal Air Maroc qui figurent parmi les plus élevés dans le domaine. A l'issue de ce processus, les candidats sont obligés de passer un contrôle sur simulateur supervisé par la Direction Générale de l'Aviation Civile marocaine (DGAC) avant de pouvoir assurer des vols en ligne sous supervision du Commandant de bord instructeur Royal Air Maroc. 

La formation des pilotes étrangers par Royal Air Maroc n’a aucune vocation commerciale. Elle s’inscrit dans la dynamique de mettre à profit son expertise et ses infrastructures de premier plan de la compagnie au service d’une formation qualifiante.
 


Aeronautique.ma / Communiqué

Lundi 28 Mars 2016

Mots clés : royal air maroc


Industrie | Aviation civile | Aviation militaire | Espace | Sport | AEROEXPO 2010






Newsletter






Galerie
Le Maroc en Montgolfière depuis 1990.
MAS20140334
IMA - Entrée