AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

TAFILALET 2021: Fin des manœuvres d’entraînement aéroterrestre entre les armées marocaines et françaises


Par Aeronautique.ma, le 4 Juin 2021


L’exercice Tafilalet se déroule tous les deux ans et est l’occasion pour les armées marocaines et françaises de mettre en place une manœuvre conjointe dans le cadre d’une collaboration Internationale. L’exercice regroupe environ 1 500 militaires des Forces Armées Royales et des Forces Royales de l'Air et 112 soldats français appartenant à la 4e brigade d’aéro-combat.


Un exercice militaire bilatéral franco-marocain a été conduit dans la région de Ouarzazate entre le 23 mai et le 5 juin 2021. L'exercice s'est déroulé dans le cadre de la coopération entre l'État-major des armées françaises et les Forces Armées Royales (FAR), avait annoncé l'ambassade de France au Maroc dans une série de Tweets.

L’exercice Tafilalet se déroule tous les deux ans et est l’occasion pour les armées marocaines et françaises de mettre en place une manœuvre conjointe dans le cadre d’une collaboration Internationale. L’exercice regroupe environ 1 500 militaires des Forces Armées Royales et des Forces Royales de l'Air et 112 soldats français appartenant à la 4e brigade d’Aérocombat, apprend-t-on auprès d'un communiqué du Ministère français des armées.
 
La manœuvre d’entraînement aéroterrestre "ALAT/ FAR 2021" a impliqué plusieurs unités des deux pays et dont le but est de renforcer l’interopérabilité entre des moyens aéroterrestres des FAR et d’autres de la 4ème brigade d’Aérocombat de Clermont-Ferrand.

Le groupe Aérocombat mis en place est constitué de 126 militaires des Forces Royales de l’Air (FRA) et de 112 soldats français. Il dispose de 3 Gazelle (1 du 3e RHC et 2 des FRA ), 3 Puma (2 du 3e RHC et 1 des FRA), 2 Caiman (5e RHC), 2 Tigre (5e RHC) et un Chinook de l’armée marocaine pour mener ses missions.

Le communiqué du ministère ajoute que "cet exercice est l’occasion de travailler en interarmées avec les Forces Armées Royales, tout en continuant à développer l’aéro-compatibilité. Tafilalet 21 comprend, entre autres, des manœuvres interarmes avec l’artillerie, la cavalerie ainsi que l’emploi des forces spéciales marocaines. Ces conditions permettent un partage des compétences et de connaissances entre les deux armées, que ce soit en vol comme au sol, la mise en œuvre commune du contrôle aérien, l’évacuation sanitaire, la sécurité incendie ou le déploiement commun des transmissions."
 

Mots clés : défense, FAR, Ouarzazate