AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Zodiac Aerospace signe un contrat d'investissement dans la région de Ain Johra


Par MAP, le 26 Janvier 2009


La société Zodiac Aerospace Maroc réalisera une entité d'études et de production d'équipements aéronautiques au parc industriel Aïn Johra, pour un investissement d'environ 135 millions de DH, aux termes d'un contrat dont la signature a eu lieu lundi à Rabat.


Zodiac Aerospace signe un contrat d'investissement dans la région de Ain Johra
Le contrat, signé par le ministre de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, M. Ahmed Réda Chami, le ministre de l'Economie et des finances, M. Salaheddine Mezouar et le président du directoire du groupe Zodiac Aerospace, M. Olivier Zarrouati, porte sur la création au parc industriel régional de Ain Johra (province de Khémisset), d'un bureau d'études de définition d'équipements aéronautiques et d'une unité d'usinage de pièces de mécanique de précision sur des machines à commande numérique.

Le projet, qui sera réalisé sur une superficie de 10.000 m2, avec possibilité d'extension, prévoit également la mise en place d'un atelier de montage d'ensembles électroniques et d'un atelier de traitement des surfaces de métaux.
Intervenant à cette occasion, M. Chami a affirmé que ce projet confirme la vocation du Maroc en tant que "plate-forme d'investissement pour les métiers de l'aéronautique", précisant que cette future entité permettra la création de 250 emplois directs, dont un grand nombre de postes d'ingénieurs.
La présence en force de l'ingénierie nationale à ce grand projet montre que le Maroc a franchi une autre étape dans le domaine de l'aéronautique, qui ne se limite pas à la construction, mais englobe aussi l'ingénierie et la conception.

Pour sa part, M. Mezouar a estimé que le choix porté sur le Maroc pour accueillir ce projet démontre, qu'en dépit d'une conjoncture mondiale difficile, les grandes entreprises internationales continuent de s'installer dans le Royaume pour lancer des investissements stratégiques.
"Grâce aux efforts tendant à réunir les conditions nécessaires à un climat favorable à l'investissement, le pays offre une visibilité stratégique" et des moyens à même d'assurer la continuité et la compétitivité des entreprises implantées, même en période de crise, a affirmé le ministre.
De son cô té, le wali de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, M. Hassan Amrani, a indiqué que ce projet s'inscrit dans le cadre de la stratégie du Maroc visant à attirer de grands investissements dans des secteurs non polluants et à forte valeur ajoutée.
La proximité du parc industriel de Ain Johra du principal axe économique du Royaume et des grandes infrastructures de transport, ainsi que de plusieurs centres universitaires et grandes écoles, permettra à cette nouvelle plate-forme d'industrie aéronautique de bénéficier d'une bonne accessibilité et de compétences de haut niveau, a-t-il ajouté.

Le président du directoire du groupe Zodiac Aerospace, M. Olivier Zarrouati a, de son cô té, souligné l'importance de ce projet pour la stratégie de développement du groupe, précisant que l'objectif de cet investissement est de créer, à terme, "une base d'ingénierie" dans le secteur aéronautique à Ain Johra.
Zodiac Aerospace est un groupe aéronautique de renommée internationale, disposant de 150 filiales à travers le monde et employant près de 20.000 personnes.

Le groupe, qui a réalisé en 2007/2008 un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards d'euros, est présent notamment dans la fabrication d'équipements et systèmes pour les avions (systèmes de sécurité, équipements de la gestion de la puissance électrique, systèmes hydrauliques et de circulation de carburant, oxygène embarqué, actionneurs, éclairages, intérieurs de cabinesŒ).
Cette cérémonie de signature s'est déroulée en présence notamment du président du Conseil régional Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, M. Abdelkébir Berkia, du gouverneur de la province de Khémisset, M. Abderrahmane Zidouh et du président du Groupement des industriels marocain aéronautique et spatial (GIMAS), M. Hamid Benbrahim El-Andaloussi.