AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Entente aérienne entre Rabat et Brazzaville


Par MAP, le 3 Juillet 2006



Entente aérienne entre Rabat et Brazzaville
Le Maroc et le Congo-Brazzaville ont signé, vendredi à Rabat, un mémorandum d'entente dans le domaine aérien en vertu duquel les deux parties ont convenu d'élargir le champ de leur coopération, dans le cadre du développement de la coopération Sud-Sud.

Dans une déclaration à l'agence MAP, le ministre de l'Equipement et desTransports, Karim Ghellab, a indiqué avoir tenu une séance de travail avec le ministre congolais des Transports et de l'Aviation civile,Okombi Salissa, "au cours de laquelle nous avons paraphé un accord aérien" entre le Maroc et le Congo-Brazzaville, ajoutant qu'ils ont également signé un mémorandum d'entente.

M. Ghellab a qualifiéde "très importante" la signature du mémorandum permettant "l'entrée en vigueur provisoire de cet accord" qui aura des répercussions concrètes et directes, à savoir "l'ouverture en octobre prochain par Royal Air Maroc d'une nouvelle ligne entre Casablanca et Brazzaville à raison de trois vols par semaine dans un premier temps pour passer le plus rapidement possible à une desserte quotidienne".

Et d'ajouter que la signature du mémorandum d'entente concrétise les orientations des chefs d'Etat des deux pays, S.M. le Roi Mohammed VI et Denis Sassou Nguesso, rappelant que Royal Air Maroc étudie avec les autorités de l'aviation civile congolaises dans le cadre d'un mémorandum signé en février dernier, à l'occasion de la visite du Souverain à Brazzaville,les possibilités d'un partenariat "gagnant-gagnant".
Ce partenariat, a-t-il indiqué, consiste à "créer une compagnie auxcouleurs du Congo" qui pourra développer le transport aérien au départ de Brazzaville vers le Maroc ou vers d'autres destinations dont l'Europe.

De son côté, le ministre congolais a estimé que cet arrangement va contribuer à augmenter le nombre des passagers de part et d'autre.

"C'est un exemple de coopération Sud-Sud" prônée par le Royaume du Maroc et la République du Congo, a-t-il dit, ajoutant que cette initiative témoigne de l'excellence des relations de coopération entre les deux pays