Aeronautique.ma

Aeronautique.ma
Recevez la newsletter AEROHEBDO


Par MAP le Jeudi 8 Mai 2008

Les mesures de RAM face au prix du pétrole




Sur le plan économique, la compagnie Royal Air Maroc fait face depuis le début de l'année en cours, à une envolée exceptionnelle du prix du carburant avion qui a eu un impact fort sur ses charges et a généré une forte hausse de sa facture carburant. Cette flambée du prix du pétrole a aggravé la situation déjà difficile de plusieurs compagnies aériennes à travers le monde.

Entre les six premiers mois de l'exercice 2006-2007 et la même période de l'exercice 2007-2008, Royal Air Maroc a subi une augmentation de plus de 60%  du prix du carburant.

Face à cette situation, la compagnie a pris différentes mesures en interne dont, en particulier : 

Le lancement, avec l'assistance de l'IATA, d'un programme visant la baisse de la consommation du carburant, le recours aux couvertures (hedging) : la compagnie a pris la décision depuis le début de l'année de gérer le hedging d'une manière plus dynamique afin de saisir le maximum d'opportunités du marché et à un horizon long terme, le lancement d'un programme de refonte des process à l'échelle du Groupe RAM destiné à améliorer les performances des activités, l'équipement des avions en « Etops » pour réduire le temps de vol, l'installation des « winglets » sur les avions pour réduire la consommation du  carburant.

Ces équipements sont aujourd'hui généralisés à tous les avions B737-700 et 800 de la compagnie,l'application d'une surcharge carburant, à l'instar des autres compagnies aériennes. Celle-ci est  variable et son montant dépend du trajet. Elle est perçue sur les billets émis par Royal Air Maroc au départ du Maroc ou de l'étranger. Par trajet, la surcharge carburant a été augmentée (à partir du 23 avril 2008), de  65 Dh pour les vols moyen courrier, 145 Dh pour les lignes long courrier et de 40 Dh pour les vols du réseau intérieur de la compagnie. Cette surcharge sera réévaluée en fonction de l'évolution des cours du carburant.