AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Nouveau terminal à l'aéroport Acharif Al Idrissi d'Al Hoceima


Par MAP, le 27 Juillet 2007



Nouveau terminal à l'aéroport Acharif Al Idrissi d'Al Hoceima
SM le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi, à la pose de la première pierre pour la construction d'un nouveau terminal à l'aéroport Acharif Al Idrissi d'Al Hoceima, pour un coût global de 50 millions de dirhams.

A cette occasion, le Souverain a suivi des explications sur ce projet qui prévoit la construction d'un terminal passagers d'une superficie de 3.600 m2 doté d'équipements aéroportuaires de pointe.
Ce terminal, qui répondra aux normes et recommandations les plus récentes des organisations internationales en matière de sûreté, de sécurité et de qualité de service aéroportuaire, permettra d'accueillir 360.000 passagers par an, correspondant à une pointe d'horaire de deux vols moyen courrier, ce qui garantira le traitement des pointes horaires dans les conditions optimales d'exploitation.

Ce projet, qui sera fin prêt en 2009, consiste également en la réalisation d'infrastructures routières, telle la construction de voies d'accès et d'un parking d'une capacité de 300 places.
La réalisation de ce terminal est de nature à renforcer les installations de l'aéroport Acharif Al Idrissi d'Al Hoceima qui dispose d'une aérogare passagers de 1.350 m2 d'une capacité horaire de 100 passagers, d'une piste d'envol de 2.500 m de long et de 45 m de large, d'une bretelle de liaison de 175 m de long et de 23 m de large et d'une aire permettant le stationnement simultané de six avions moyen courrier de type B737.

D'une superficie totale de 88 Ha, cette infrastructure comporte une piste de 2.160 m de longueur avec une résistance supérieure à 90 tonnes, une aire de stationnement d'une superficie de 9 950 m2.
Selon les statistiques de l'ONDA, le trafic aérien au niveau de l'aéroport d'Al Hoceima connaît un pic durant la saison d'été notamment avec le retour des Marocains établis à l'étranger.

L'aéroport a démontré son importance stratégique lors du séisme qui avait frappé la région en 2004 dans le mesure où il avait permis l'acheminement des aides et des vivres aux populations sinistrées de même qu'il a joué un rôle de premier ordre en recevant les secouristes et les experts de plusieurs pays étrangers venus prêter leur assistance durant cette épreuve pénible.

L'ONDA avait signé avec certaines administrations aéroportuaires "la charte du développement durable", en vertu de laquelle l'office s'engage, entre autres, à promouvoir une culture d'entreprise au service du développement durable et à mobiliser l'ensemble de ses ressources par un système de gouvernance basé sur la recherche de l'excellence et  l'efficience économique. Elle prévoit également d'asseoir une responsabilité sociale fondée sur le développement des compétences, l'innovation sociale et l'égalité des chances, de dynamiser les prestations d'utilité générale au sein des plates-formes aéroportuaires et d'adopter une démarche participative et solidaire impliquant l'ensemble des acteurs concernés.

Ce projet de construction d'un terminal s'inscrit dans le cadre du plan de développement stratégique de l'ONDA, qui a pour objectifs de renforcer la crédibilité de l'Etat marocain vis à vis de la communauté internationale aéroportuaire en matière d écoulement du trafic aérien international, de sécurité aérienne, de sûreté aéroportuaire et de qualité des prestations dont il a la charge.

A Son arrivée, SM le Roi a passé en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs, avant d'être salué par le ministre de l'Equipement et du transport, M. Karim Ghellab, le Wali de la région Taza-Al Hoceima-Taounate, M. Mohamed Mhidia, le Directeur Général de l'Agence pour le développement du Nord, M. Fouad Brini, le Directeur général de l'ONDA, M. Abdelhanine Benallou, le Président du Conseil préfectoral, ainsi par d'autres personnalités.