AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

RAM remplace les avions en fin de location d'Air Sénégal International


Par Pana, le 25 Juillet 2008



Royal Air Maroc (RAM) a décidé de mettre deux avions à la disposition d'Air Sénégal International (ASI), à partir de septembre prochain, indique vendredi un communiqué de la compagnie marocaine.

Ces deux appareils viendront remplacer des Boeing 737-700 en fin de location, précise la même source, ajoutant que le Conseil d'administration d'ASI a "salué l'appui constant apporté par la RAM à la continuité de l'exploitation de sa filiale sénégalaise".

A l'issue de ce Conseil, tenu récemment à Dakar et réservé notamment "à l'évolution des résultats de la société au 31 décembre 2007", les représentants permanents des deux associés, l'Etat sénégalais et la RAM ont exprimé "leur foi dans les perspectives de développement futur de la société", souligne le communiqué.

"Les résultats acquis, au terme de l'exercice 2007 en nette amélioration par rapport à l'exercice précédent, témoignent de l'efficacité du plan de redressement mis en place depuis avril 2007 et attestent de la solidité des fondamentaux de l'entreprise en dépit d'un environnement hautement concurrentiel, aggravé par la flambée inédite des prix du carburéacteur", ajoute la même source.

Les représentants des deux associés ont également "rendu hommage au management et à l'ensemble du personnel d'ASI dont les efforts et la persévérance au quotidien, ont rendu possible ces réalisations et en conséquence la préservation et la pérennité de ce bel instrument de coopération Sud-Sud à l'image de l'exemplarité des liens historiques qui lient les deux pays", indique-t-on.

Depuis sa création en 2001, ASI est détenue à 51% par la RAM et à 49% par l'Etat sénégalais qui veut prendre le contrôle de la compagnie sénégalaise en visant une participation de 75% dans son capital.

Dans cette optique, la recapitalisation de ASI, sacrée meilleure compagnie africaine, sera assurée uniquement par le Sénégal, mais la partie marocaine conserverait ses 25%.