AERONAUTIQUE | Portail marocain de l'aéronautique et du Spatial

Royal Air Maroc: Huit passagers refusent d'embraquer à bord d'un avion de SwifAir


Par Aeronautique.ma, le 19 Août 2014



Nouveau retard d'un vol de Royal Air Maroc suite au remplacement à la dernière minute d'un avion de la compagnie par un MD83 de la compagnie espagnole SwiftAIr.
 
C'est arrivé sur la liaison Casablanca-Bruxelles, prévu aujourd'hui à 8h35 après que huit passagers connaissant la réputation de SwiftAir  ont refusé d’embarquer. Les huit passagers ont tellement protesté contre ce changement sur le tarmac qu'il a fallu l'intervention des gendarmes. L'avion a pu finalement partir en retard sans les huit passagers et leurs bagages.

La compagnie SwiftAir est devenue tristement célèbre suite au crash du vol AH5017 au nord du Mali. Mais ce n'est pas la seule raison qui peut pousser un passager à refuser d'embarquer à bord de ses avions. L'utilisation par la compagnie espagnole d'avions McDonnell-Douglas MD83 ou MD84, avec plus de 15 ans d'âge et dans un état relativement délabré en comparaison avec les B737 de Royal Air Maroc, ne laisse pas les passagers, notamment marocains, indifférents.

Lire aussi:
 



Mots clés : royal air maroc, swifair



Commentaires...

1.Posté par bamou le 20/08/2014 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve que ces passagers ayant refusé d'embarquer à bord de ce "bus volant" de la compagnie Espagnole de sconde zone Swift air,ont plein droit et ont raison de s'inquiéter sur leur sécurité.

Pour réctifier , la moyenne d'âge des avions de cette compagnie est de plus de 23 ans ! et ces MD 83 le plus jeune a 21 ans et 2 mois ! voir ce lien :

http://www.planespotters.net/Airline/Swiftair

Nouveau commentaire :

Avis important : Nous ne sommes pas responsables des messages postés sous les articles de notre site et nous ne garantissons aucunement la précision, l'utilité, ni si l'information est complète, et nous ne sommes pas responsables du contenu de ceux-ci.